Le­ban­quier Fran­çoisPé­rol mi­se­nexa­men

Le Parisien (Paris) - - Faitsdivers -

Fran­çoisPé­rol, le pré­sident de BPCE, groupe ban­caire is­su de la fu­sion des Caisses d’épargne et des Banques po­pu­laires, a été mis en exa­men hier soir pour prise illé­gale d’in­té­rêts, à l’is­sue de son au­di­tion par un juge d’ins­truc­tion. Ce ma­gis­trat du pôle fi­nan­cier l’a au­pa­ra­vant in­ter­ro­gé sur les condi­tions de sa no­mi­na­tion à la tête du groupe ban­caire après avoir pas­sé deux an­nées à l’Ely­sée comme se­cré­taire gé­né­ral ad­joint char­gé des dos­siers éco­no­miques.

Sa no­mi­na­tion avait été vi­ve­ment cri­ti­quée par la gauche et des syn­di­cats de la banque, dé­non­çant un conflit d’in­té­rêts car il avait pris part à l’Ely­sée aux né­go­cia­tions sur la créa­tion du groupe BPCE et une en­quête a été ou­verte en 2010.

Pour se dé­fendre, Fran­çois Pé­rol avait ex­pli­qué qu’il n’avait eu qu’un rôle de con­seil au­près de Ni­co­las Sar­ko­zy, qui n’en­trait pas dans le champ des in­ter­dic­tions pré­vues par la loi. 4000 € d’amende ont été re­quis hier pour exer­cice illé­gal du droit à l’en­contre du site De­man­der­jus­tice. com, qui pro­pose aux in­ter­nautes de les ai­der à faire va­loir leurs droits pour des li­tiges de la vie quo­ti­dienne dont le mon­tant n’ex­cède pas 10 000 €. Le ju­ge­ment a été mis en dé­li­bé­ré au 13 mars. Quatre ex- lé­gion­naires mis en cause dans le dé­cès d’un de leurs ca­ma­rades lors d’un exer­cice mi­li­taire à Dji­bou­ti en 2008 ont été ren­voyés hier aux as­sises pour y être ju­gés lors d’une pro­chaine ses­sion pour vio­lences vo­lon­taires ayant en­traî­né la mort sans in­ten­tion de la don­ner, com­mises en réunion. Leur vic­time n’avait pas ré­sis­té aux coups et à la pri­va­tion d’eau in­fli­gés pour l’obli­ger à pour­suivre l’exer­cice du ré­gi­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.