« L’

Le Parisien (Paris) - - Télévision Et Médias -

amour est aveugle » , et son pré­sen­ta­teur dé­sor­mais… in­vi­sible. Dans les deux pre­mières sai­sons de cette té­lé­réa­li­té, Ar­naud Le­maire pré­sen­tait face à la ca­mé­ra ces ren­contres amou­reuses et tac­tiles dans le noir. Pour la troi­sième sai­son, qui com­mence ce soir sur TF 1 à 23 h 30, on n’en­tend que la voix du jeune homme de 38 ans. « C’est un choix de la pro­duc­tion et de la chaîne de se concen­trer sur les his­toires des can­di­dats » , ex­plique po­sé­ment ce­lui qui s’est fait connaître pour sa re­la­tion avec Claire Cha­zal.

« Ça n’est pas ma dé­ci­sion, pour­suit- il. J’au­rais été ra­vi de conti­nuer en tant que pré­sen­ta­teur de cette émis­sion que j’aime beau­coup. » Ce pro­gramme co­quin, sur­tout cé­lèbre pour avoir ré­vé­lé Nabilla, l’an­cien man­ne­quin l’as­sume « to­ta­le­ment » . « Est- ce que c’est trash ? Je ne suis pas un grand spé­cia­liste de la té­lé­réa­li­té » , élude- t- il. Avant de sou­li­gner qu’il a trou­vé « tou­chants » cer­tains can­di­dats.

Alors que de­vient l e beau blond main­te­nant que, comme il le dit, il est « un peu der­rière » ? Pro­duc­teur de­puis quelques an­nées, Ar­naud Le­maire vend des films

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.