Amiante: de­sa­gentsRATP in­quiets­pour­leur­san­té

Plu­sieurs em­ployés char­gésde l’en­tre­tien des rames sur la ligne 13 du­mé­troont­dé­non­cé hier leurs condi­tions­de­tra­vail.

Le Parisien (Paris) - - Paris - JEAN- GA­BRIEL BONTINCK

Une nou­velle fois, ils ont dis­tri­bué des tracts et in­ter­pel­lé au mi­cro les nom­breux usa­gers de la ligne 13. Hier ma­tin, à la sta­tion Car­re­four Pleyel, à Saint- De­nis ( Seine- Saint- De­nis), une tren­taine d’ou­vriers de l’ate­lier de main­te­nance de la RATP ont dé­non­cé les dan­gers de l’amiante sur les rames de cette ligne très fré­quen­tée, à l’ap­pel de la CGT.

En cause, se­lon le syn­di­cat : la pein­ture amian­tée In­so­nas­tic, qui se dé­colle par­fois des des­sous de caisse des mé­tros. « Cette pein­ture leur tombe par­fois sur le vi­sage s’ils n’ont pas de pro­tec­tion, ex­plique Franck Bo­thier, re­pré­sen­tant du per­son­nel au Co­mi­té d’hy­giène et de sé­cu­ri­té ( CHSCT). Ils en­courent des risques, aux­quels s’ajoutent des pres­sions de la di­rec­tion pour les faire tra­vailler. » Les agents de main­te­nance des ate­liers Pleyel ont en ef­fet plu­sieurs fois re­fu­sé de tra­vailler de­puis le 21 no­vembre. Cer­tains ont donc eu des re­te­nues sur sa­laire al­lant jus­qu’à 700 €. Hier, ils ont ex­pli­qué vou­loir une pro­tec­tion maxi­male. « Nous pre­nons dé­jà des pré­cau­tions ex­trêmes à l’égard de nos sa­la­riés, dans le cadre de pro­cé­dures très strictes » , a ré­pon­du la RATP.

nPas de risque pour les voyageurs se­lon la so­cié­té

« Ils veulent qu’on conti­nue à tra­vailler mal­gré l’hé­ca­tombe de sa­la­riés » , sur­en­ché­rit Da­niel Cantin, dé­lé­gué CGT. Se­lon le syn­di­cat, cinq dos­siers pour ma­la­die pro­fes­sion­nelle liée à l’amiante aux ate­liers Pleyel ont été dé­po­sés de­puis une di­zaine d’an­nées, et par­mi eux, trois sont morts. Et quid des usa­gers ? Là aus­si, la RATP se veut ras­su­rante. « Des me­sures sont ré­gu­liè­re­ment réa­li­sées sur notre ré­seau par des la­bo­ra­toires in­dé­pen­dants et ac­cré­di­tés : ce dis­po­si­tif montre l’ab­sence de fibre d’amiante dans les es­paces sou­ter­rains. Il n’existe en consé­quence au­cun risque pour les voyageurs » , as­sure la RATP.

Saint- De­nis ( Seine- Saint- De­nis), hier. Une tren­taine d’ou­vriers, dont Da­niel Cantin, dé­lé­gué CGT ont me­né une opé­ra­tion d’in­for­ma­tion au­près des usa­gers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.