Des­bé­né­fi­ciai­re­sauxa­vis­par­ta­gés

Le Parisien (Paris) - - Economie - G. B.

Il re­fuse de se plaindre. N., 24 ans, n’a « rien à re­pro­cher » aux conseillers de C3 Consul­tants. Le contrat d’au­to­no­mie dont il a bé­né­fi­cié il y a cinq ans n’a pour­tant dé­bou­ché sur rien. Ni em­ploi ni for­ma­tion.

Je n’étais pas très mo­ti­vé » , s’ex­cuse- t- il presque, en se rap­pe­lant que « la conseillère di­sait qu’il y avait 99 % de chances de réus­site » . Ha­bi­tant d’Aul­nay- sous- Bois, il était en­tré en contact avec « une conseillère qui me don­nait ren­dez­vous tous les mois » . « Elle m’a pro­po­sé des for­ma­tions pour de­ve­nir em­ployé en grand ma­ga­sin, mais ce n’était pas ce que je vou­lais et c’était loin de chez moi. Je ve­nais aus­si faire des re­cherches sur In­ter­net. Il y avait beau­coup de monde, les conseillers n’avaient pas tou­jours le temps de nous ai­der. Au bout de six mois, ils ont pro­lon­gé le contrat de deux mois, mais je n’étais plus payé. Puis je n’ai plus eu de contact. »

Fa­teh, 23 ans et ha­bi­tant de Cli­chy- sous- Bois, est en re­vanche très sa­tis­fait. « Les conseillers m’ont vrai­ment ai­dé. Ils m’ont payé trois for­ma­tions. C’est grâce à eux que j’ai trou­vé mon poste d’agent de sé­cu­ri­té in­cen­die dans une école d’ar­chi­tectes à Pa­ris. Quand j’ai été em­bau­ché, je les ai re­mer­ciés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.