« Mais ça vas’ ar­rê­ter quand ? »

Yvette, ha­bi­tante de Quim­per­lé

Le Parisien (Paris) - - Société - QUIM­PER­LÉ H. H.

Bottes aux pieds et ba­lai en main, Yvette frotte ac­ti­ve­ment les murs de sa mai­son si­tuée en bor­dure de l’El­lé, une des ri­vières qui tra­versent Quim­per­lé. « La boue a lais­sé des traces, il faut pro­fi­ter de l’eau qui reste pour les en­le­ver » , ex­plique cette re­trai­tée, dont tout le rez- de- chaus­sée a été inon­dé d’une cin­quan­taine de cen­ti­mètres. « Heu­reu­se­ment, quand on ha­bite ici, on sait à quoi s’at­tendre. Avec mon ma­ri, nous vi­vons au pre­mier étage. En bas, on a amé­na­gé un pe­tit stu­dio dans le­quel logent nos en­fants quand ils viennent nous rendre vi­site » , ex­plique cette grand­mère ori­gi­naire de la com­mune.

Treize ans qu’on n’avait pas connu ça”

Le couple a tout de même pris la pré­cau­tion de sur­éle­ver ses ap­pa­reils élec­tro­mé­na­gers res­tés dans la buan­de­rie. « Quand on a vu, du­rant la nuit, que l’eau mon­tait au­tant, on a vite ré­agi. A 5 heures du ma­tin, tout était trem­pé » , dé­crit cette sexa­gé­naire, qui a installé des sacs de sable dans sa douche et sur ses toi­lettes pour em­pê­cher la re­mon­tée des eaux usées.

Même si elle garde le sou­rire, Yvette com­mence à être fa­ti­guée par ces in­tem­pé­ries. « Mais ça va s’ar­rê­ter quand ? Ce­la fai­sait treize ans qu’on n’avait pas connu ça ! »

( LP/ Pa­trick Gui­gue­no.)

Quim­per­lé, hier. La mai­son d’Yvette, en bor­dure de l’El­lé, a été inon­dée d’une cin­quan­taine de cen­ti­mètres.

( LP/ Pa­trick Gui­gue­no.)

Quim­per­lé, hier. A peine éva­cuée par les pom­piers, Ma­rie- Louise, ici avec son fils Paul, a dé­jà hâte de re­ga­gner son do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.