EtSot­chis’est em­bra­sé…

Le Parisien (Paris) - - Jeux olympiques d'hiver -

Sot­chi ( Rus­sie), hier. Ça y est ! De­puis 22 h 54 russes ( 19 h 54 fran­çaises), hier soir, la flamme olym­pique brûle au- des­sus de Sot­chi. A l’is­sue d’une cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture, bap­ti­sée « Rêves de Rus­sie » et os­cil­lant entre le gran­diose et le fée­rique avec un pe­tit brin de désuet, la pa­ti­neuse ar­tis­tique Iri­na Rod­ni­na et la lé­gende du ho­ckey sur glace Vla­di­slav Tre­tiak ( ci- des­sous) ont quit­té le stade Fi­sht pour al­ler em­bra­ser l’im­mense vasque aux al­lures de Concorde. La fin d’un long par­cours chao­tique pour la flamme ( ral­lu­mée 44 fois), por­tée no­tam­ment par Ma­ria Sha­ra­po­va et Ye­le­na Isin­baye­va dans le fi­nal. Si la cé­lé­bra­tion n’avait ni la fo­lie ni le gé­nie créa­tif des der­niers JO de Londres, on re­tien­dra de somp­tueux ta­bleaux – les troï­kas ou la ca­thé­drale mos­co­vite de Ba­sile- le- Bien­heu­reux – et... un in­ci­dent : l’un des cinq flo­cons de neige cen­sés se trans­for­mer en cinq an­neaux olym­piques est res­té blo­qué en rai­son d’un pro­blème tech­nique. Les té­lé­spec­ta­teurs russes n’y ont vu que du feu : les images, dif­fu­sées sur leur ré­seau na­tio­nal en dif­fé­ré d’une quin­zaine de se­condes, ont été cou­pées et rem­pla­cées par un plan où les cinq an­neaux ap­pa­rais­saient bel et bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.