Des­bé­bés aus­si vrais que­na­ture

Le Parisien (Paris) - - Spectacles et Télévision - C. H.

Il a un teint de pêche, le poing ser­ré, les che­veux fins, le vi­sage dé­for­mé par le cri d’un nou­veau- né dont les pou­mons dé­couvrent l’oxy­gène… De loin comme de près, Jean- Pierre a tout d’un vrai bé­bé. Sauf que Jean- Pierre est en si­li­cone. A l’au­tomne pro­chain, comme cinq autres « pou­pées » , ce faux bé­bé sor­ti d’Ate­lier 69, se­ra la star de la nou­velle sé­rie de TF 1, « In­ter­ven­tions » : An­tho­ny De­lon y in­carne le doc­teur Ro­main Lu­cas, gy­né­co­logue et chi­rur­gien in­fan­tile. « En France, la loi in­ter­dit d’em­ployer de vrais bébés de moins de 3 mois sur les tour­nages. Ce qui de­vient com­pli­qué quand on tourne une sé­rie au­tour des nou­veau­nés, ex­plique Franck Cal­de­ron, pro­duc­teur de la sé­rie. Il a donc fal­lu re­cou­rir à des faux bébés. » Le ré­sul­tat laisse bouche bée. « Chaque pore de peau est sculp­té, les poils in­sé­rés un par un à la main. Tout a été pen­sé. Les bébés ont même un cor­don om­bi­li­cal te­nu par un ai­mant, et sont équi­pés d’un tuyau dans le­quel on peut souf­fler pour gon­fler son ab­do­men » , ex­plique Em­ma­nuel Ve­net, ac­ces­soi­riste de la sé­rie. « Nous avons un moule spé­cial nour­ris­son, dé­crypte Olivier Alon­so, sculp­teur co­di­ri­geant d’Ate­lier 69. Chaque par­tie du corps est fa­bri­quée sé­pa­ré­ment, les mains, puis les pieds, puis la tête et ain­si de suite. Les blocs sont en­suite as­sem­blés et les dé­tails sculp­tés au scal­pel. Au fi­nal on ob­tient des bébés aus­si vrais que na­ture. » L’un d’eux est même « mo­to­ri­sé » : un tech­ni­cien peut ac­tion­ner à dis­tance ses bras et ses pieds grâce à une té­lé­com­mande.

Chaque pore de peau est sculp­té”

Em­ma­nuel Ve­net, ac­ces­soi­riste

de la sé­rie « In­ter­ven­tions »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.