Des « fous vo­lants » àré­ha­bi­li­ter

Le Parisien (Paris) - - Société - LAU­RENCE LE FUR

I ls­mi­litent pour qu’on leur rende en­fin hom­mage, qu’on me­sure au­jourd’hui leur ex­ploit à sa juste va­leur. Et à la lec­ture de leur livre, ex­tra­or­di­nai­re­ment do­cu­men­té et ha­bi­le­ment ra­con­té, sur l’odys­sée de Charles Nun­ges­ser et Fran­çois Co­li en 1927, on ne peut qu’adhé­rer. Rien que le cha­pitre sur les tren­te­cinq heures de leur pé­riple est in­ima­gi­nable ! On est dans le bi­plan avec les deux « fous vo­lants » ( qui avaient re­çu une pi­qûre de ca­féine pour res­ter éveillés lors de cette pre­mière tra­ver­sée de l’At­lan­tique). Ils n’ont pas de ra­dio, rien pour les pro­té­ger du froid si ce n’est leur com­bi­nai­son et leurs bottes four­rées. Ils s’orientent au- des­sus de l’océan à la vue, aux étoiles, avec de simples cartes… Et puis le ré­cit de­vient en­quête pour per­cer le mys­tère. Car les deux avia­teurs fran­çais ont bel et bien dis­pa­ru avec leur Oiseau blanc. Ce que dé­fendent les au­teurs : que les Amé­ri­cains, sur fond de ri­va­li­té pour de­ve­nir maîtres des airs en ces An­nées folles, ne sont pas étran­gers au crash, on y croit. Car les in­dices sont trop nom­breux… et que ça fait du bien aus­si !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.