« Si on ne fai­trien, ce sont nos en­fants qui paie­ront »

Jac­que­line Bon­net, ri­ve­raine du­fort de Vau­jours

Le Parisien (Paris) - - Ile-de- France - G. P.

Pour Jac­que­line, qui vit à proxi­mi­té im­mé­diate du fort, par­ti­ci­per à la ma­ni­fes­ta­tion d’hier re­le­vait de l’évi­dence. « Avec mon ma­ri, ce­la fait plus de trente ans que nous nous oc­cu­pons du club de foot à Courtry. Nous nous sommes ins­tal­lés ici en 1978. Pen­dant toute cette pé­riode, on a su­bi et on su­bit tou­jours l’in­fluence né­faste des dé­charges ( NDLR : le sec­teur qui en- toure Ville­pa­ri­sis, où se trouve Courtry, pré­sente la plus forte concen­tra­tion de dé­charges en Ilede- France). Je constate que par­mi les gens de ma gé­né­ra­tion, qui ont la cin­quan­taine, les cas de can­cers sont très nom­breux. »

C’est en ef­fet dans sa pe­tite ville de 6 000 ha­bi­tants, d’après une mo­no­gra­phie de l’Agence ré­gio­nale de san­té, qu’une per­sonne sur deux dé­cède des suites d’une tu­meur, une pro­por­tion bien su­pé­rieure à la moyenne ré­gio­nale ( 36 %).

« Ces ma­la­dies, on se doute que ce sont les ef­fluves nau­séa­bonds qui s’échap­paient des dé­charges et qui se ré­pan­daient tous les soirs qui les ont pro­vo­quées. Si en plus, Pla­co se met à creu­ser sur le fort… Cette fois, si on ne fait rien, ce sont nos en­fants qui paie­ront. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.