Ex­pli­ca­tion au som­met

Foot­ball, Ligue1/ Mo­na­co- PSG. Les deux meilleures équipes du cham­pion­nat s’af­frontent ce soir. Un­choc peut- être dé­ci­sif pour l’at­tri­bu­tion du­titre.

Le Parisien (Paris) - - Sports - FRÉ­DÉ­RIC GOUAILLARD

Alors, qui est le pa­tron ? Cinq mois après le pre­mier choc, PSG - Mo­na­co ( 1- 1), la ques­tion n’est pas tran­chée. Les deux clubs les plus riches du Cham­pion­nat de France conti­nuent de faire la course en tête et de se dé­fier à dis­tance. Mais le contexte a sen­si­ble­ment évo­lué de­puis la fin de l’été et leur pre­mière confron­ta­tion.

A l’époque, pleine d’al­lant et de fraî­cheur, l’ASM était lea­der de la L 1 avec deux points d’avance sur Pa­ris. Dix- huit jour­nées plus tard, le club de la ca­pi­tale a épou­sé une courbe as­cen­dante et re­pris 7 points à son dau­phin. Pour Clau­dio Ra­nie­ri, l’en­traî­neur mo­né­gasque, c’est de la pure lo­gique si l’on s’en tient aux forces en pré­sence. Pas faux. Cô­té mo­né­gasque, il n’y a guère que James Ro­dri­guez ce soir qui pour­rait pré­tendre à une place de ti­tu­laire dans le camp d’en face. « Qui fait la course au titre ? Nous ? Non. Le PSG, ce sont des ex­tra­ter­restres, es­time le coach ita­lien. Seul le PSG peut perdre le titre, il fau­drait qu’il leur ar­rive beau­coup de choses pour ce­la. »

Pa­ris a l’oc­ca­sion d’as­som­mer le cham­pion­nat

Com­ment lui don­ner tort ? Une dé­faite pa­ri­sienne ce soir ajou­te­rait un peu de pi­ment sa­lu­taire pour la Ligue 1 lors des pro­chaines jour­nées. Mais avec deux points d’avance, les Pa­ri­siens conser­ve­raient toutes leurs chances de sou­le­ver une nou­velle fois l’Hexa­gol. En re­vanche, un suc­cès des par­te­naires de Thia­go Sil­va mar­que­rait un vrai tour­nant.

Blanc et ses hommes ont beau nier l’évi­dence, ils ont l’oc­ca­sion d’as­som­mer le cham­pion­nat. Avec un ma­te­las de huit points d’avance sur l’ASM, on ima­gine mal Pa­ris s’ef­fon- drer dans la fou­lée. Et on ne parle pas de Lille, dif­fi­cile vain­queur de So­chaux hier ( 2- 0), qui semble d’ores et dé­jà écar­té de la course au titre. Il faut donc prendre ce som­met pour ce qu’il est. Une re­lance du cham­pion­nat ou une confir­ma­tion du sacre an­non­cé du PSG qui pour­rait même se conten­ter d’un ré­sul­tat nul. Il faut aus­si le prendre avec ses ab­sents. L’ombre de Fal­cao cô­té mo­né- gasque et de Ca­va­ni cô­té pa­ri­sien pla­ne­ra sur Louis- II. On se sou­vient qu’à l’al­ler, le Co­lom­bien avait ré­pon­du à Ibra­hi­mo­vic au terme d’un match in­tense et cap­ti­vant. Mais que les spec­ta­teurs se ras­surent. Après une dou­leur au dos, le Suédois est ré­ta­bli et se­ra pré­sent ce soir. C’est un gage de spec­tacle tant il do­mine son su­jet. Rien que pour ce­la, il y a de quoi se ré­jouir.

De nom­breuses per­son­na­li­tés du sport et du show- biz sont at­ten­dues ce soir au stade Louis- II. Gad El­ma­leh et JoeyS­tarr sont an­non­cés, ain­si que le ten­nis­man et ami d’Ibra­hi­mo­vic, No­vak Djo­ko­vic, le sé­lec­tion­neur des Pays- Bas Louis Van Gaal et le cham­pion du monde 1998 Ch­ris­tian Ka­rem­beu. Le coup d’en­voi se­ra don­né par George Weah, an­cien at­ta­quant de Mo­na­co et du PSG.

( LP/ Hum­ber­to de Oli­vei­ra.)

Parc des Princes ( Pa­ris), le 23 sep­tembre 2013. Lu­cas ( à droite, à la lutte avec Ocam­pos) et les Pa­ri­siens au­ront fort à faire sur la pe­louse de leur dau­phin mo­né­gasque. Mais une vic­toire leur don­ne­rait huit points d’avance sur leur ri­val…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.