Ils­voient­tou­joursPa­ri­scham­pion

Le Parisien (Paris) - - Sports - SYL­VIE DE MACEDO

Le cham­pion­nat peut- il bas­cu­ler ce soir ? Pour les ex­perts que nous avons in­ter­ro­gés, la ré­ponse est non. Dès le mois d’oc­tobre, dans nos co­lonnes ( voir nos édi­tions du 8 oc­tobre), ils avaient dé­jà mi­sé sur un PSG cham­pion. Et ils n’ont guère chan­gé d’avis. Même en cas de dé­faite ce soir.

« A mes yeux, le PSG est tou­jours in­tou­chable, mar­tèle Oli­vier Rouyer, consul­tant sur Ca­nal +. Je suis ad­mi­ra­tif de ce que Mo­na­co a ac­com­pli. Et ils sont d’ailleurs ca­pables de ga­gner di­manche ( ce soir). Mais quoi qu’il ar­rive, Pa­ris se­ra cham­pion. L’in­dis­po­ni­bi­li­té de Ca­va­ni est un pe­tit han­di­cap mais j’ai confiance en Lavezzi pour faire ce qu’il faut. Et il y a tou­jours Ibra. »

« Les Pa­ri­siens sont tou­jours au­des­sus du lot, confirme Pierre Du­crocq, an­cien mi­lieu du PSG ( 19942001). On dit qu’ils tra­versent une mau­vaise pé­riode. Mais de quoi parle- t- on ? D’un match nul à Guin­gamp ( 1- 1) sur un ter­rain com­pli- qué ! Ils ont certes per­du Ca­va­ni mais Mo­na­co n’a plus Fal­cao. Je ne vois pas les Mo­né­gasques te­nir ce rythme jus­qu’à la fin de sai­son. Je m’at­tends à ce que le PSG frappe un grand coup pour mon­trer qui est le pa­tron. »

Il y a un es­poir pour Mo­na­co mais il est quand même

très très mince”

Fré­dé­ric An­to­net­ti, an­cien en­traî­neur de Rennes

« J’avais dit en oc­tobre que per­sonne ne pour­rait ve­nir les cher­cher et je le pense tou­jours, pour­suit Eric Car­rière, ex- joueur de Lyon ( 2001- 2004). Le par­cours comp­table de Mo­na­co est im­pres­sion­nant, mais il y a plus de ta­lent et de qua­li­tés du cô­té de Pa­ris. Le re­tour de la Ligue des cham­pions ne se­ra pas un obs­tacle. Ce se­ra au contraire une source de mo­ti­va­tion sup­plé­men­taire, un trem­plin pour qu’ils se su­bliment. »

Seul Fré­dé­ric An­to­net­ti, an­cien en­traî­neur de Rennes, ap­porte un lé­ger bé­mol. « Il y a quelques mois, je voyais les Pa­ri­siens cham­pions avec cer­ti­tude. Au­jourd’hui, vu le mince écart, 5 points, voire 2 di­manche ( ce soir), je di­rais que Mo­na­co a 5 % de chances de l’être, af­firme- t- il. Il y a le re­tour de la Ligue des cham­pions, l’ab­sence de Ca­va­ni mais aus­si l’ap­proche de la Coupe du monde. Au­tant de don­nées qui me font pen­ser que le PSG peut se dis­per­ser un peu et perdre des forces. Il y a un es­poir pour Mo­na­co mais il est quand même très très mince. »

Suivez le match en di­rect

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.