« Sij’étais­sé­lec­tion­neur, je­me­pren­drais »

Ligue1/ Mar­seille - Bas­tia3- 0 André- Pier­reGi­gnac, at­ta­quant­del’OM

Le Parisien (Paris) - - Sports - MAR­SEILLE ( BOUCHES- DU- RHÔNE) De notre cor­res­pon­dant Pro­pos re­cueillis par MA­THIEU GRÉ­GOIRE

Les comptes sont bons ! An­dréPierre Gi­gnac avait an­non­cé le be­soin d’ac­cu­mu­ler sept points au mi­ni­mum sur les trois ren­contres consé­cu­tives au Vé­lo­drome, et le large suc­cès face à des Bas­tiais fai­blards ( 3- 0) lui per­met d’af­fi­cher ce ras­su­rant bi­lan. Au­teur d’un jo­li une- deux avec Di­mi­tri Payet sur le pre­mier but du Réu­nion­nais, puis de la der­nière réa­li­sa­tion de son équipe, Gi­gnac fait le point avant deux dé­pla­ce­ments pé­rilleux à Saint- Etienne ( le 16 fé­vrier) et Pa­ris ( le 2 mars). Com­ment ana­ly­sez- vous ce large suc­cès face à Bas­tia ? ANDRÉ- PIERRE GI­GNAC. C’est un match maî­tri­sé, on a mar­qué aux mo­ments op­por­tuns, on n’a pas pris de but, ce qui était pri­mor­dial. Cette ren­contre, on se l’est ren­due tran­quille, on a été so­li­daires, agres­sifs. C’est notre pres­ta­tion la plus com­plète de­puis long­temps. On re­vient tout près du po­dium. Ce sont deux belles se­maines qui viennent de s’écou­ler. Vous avez ins­crit 11 buts en L1… Ça fait tou­jours plai­sir d’être ef­fi­cace pour l’équipe, d’au­tant plus que je fais une passe dé­ci­sive pour Di­mi­tri. C’est en­core mieux ! Je suis content pour lui, il a mis deux très beaux buts, content aus­si pour Ben­ja­min Men­dy ou Gian­nel­li Im­bu­la qui ont fait un gros match. Ça va faire taire quelques mau­vaises langues. Vous rê­vez de plus en plus du Bré­sil la nuit, non ? J’y pense for­cé­ment. J’ai eu la joie de re­goû­ter à l’équipe de France, j’ai en­vie d’y re­tour­ner. Si j’étais sé­lec­tion- neur, je me pren­drais, mais ce n’est pas le cas. Je me dois d’être per­for­mant. Pour l’ins­tant c’est pas mal. Com­ment en­vi­sa­gez- vous ce dé­pla­ce­ment à Saint- Etienne, di­manche pro­chain ? Ça va être le tour­nant du cham­pion­nat. Soit ils prennent le large, soit on les bouge. On va es­sayer de ra­me­ner quelque chose de po­si­tif, on sait que ça ne va pas être fa­cile, ils ont un pu­blic qui pousse. Mais on est aus­si im­pré­vi­sibles qu’eux. Cette fin de cham­pion­nat, on va se la dis­pu­ter à trois avec Lille et Saint- Etienne. Ça se joue­ra au men­tal. Pen­dant ces deux der­nières se­maines, et avec toutes les agi­ta­tions au­tour du club, on a mon­tré que le nôtre était fort. Mi- temps : 2- 0. Spec­ta­teurs : 36420. Ar­bitre : M. Millot. Buts : Payet ( 13e, 25e), Gi­gnac ( 55e). Aver­tis­se­ments. Mar­seille : Ro­mao ( 18e) ; Bas­tia : Ro­ma­ric ( 18e), Ca­hu­zac ( 35e). Mar­seille : Man­dan­da ( cap.) - Fan­ni, Nkou­lou, Mendes, Men­dy - Payet ( Dja Djéd­jé, 88e), Ro­mao, Im­bu­la, Val­bue­na ( Kha­li­fa, 79e) - Thau­vin ( A. Ayew, 74e), Gi­gnac. En­tr. : Ani­go. Bas­tia : Lan­dreau ( Le­ca, 53e) - Cio­ni ( Ya­ta­ba­ré, 23e), Squilla­ci, Mo­des­to, Pal­mie­ri - Ca­hu­zac, Ro­ma­ric, Khaz­ri - Ba, Bou­de­bouz, Cis­sé ( Bru­no, 72e). En­tr. : Hantz.

( AFP.)

Stade- Vé­lo­drome ( Mar­seille), hier. André- Pierre Gi­gnac n’en fi­nit plus de s’illus­trer : au­teur d’une passe dé­ci­sive et d’un but, il rêve de plus en plus du Mon­dial bré­si­lien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.