Ag­be­gne­nou, taille pa­tronne

Tour­noi de Pa­ris/ La vice- cham­pionne du monde a si­gné son 2e suc­cès à Ber­cy en bat­tant Anne- Laure Bel­lard en­fi­nale

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - CH­RIS­TOPHE LE­MAIRE

Ne cher­chez plus une chef de file en équipe de France. Même si elle re­fuse de por­ter sur ses épaules ce sta­tut de lea­der, Cla­risse Ag­be­gne­nou en a na­tu­rel­le­ment pris l’au­ra, en s’im­po­sant pour la deuxième an­née d’af­fi­lée au Tour­noi de Pa­ris, ap­por­tant aux Tri­co­lores leur seule vic­toire du jour.

En moins de 63 kg, la ju­do­kate du JC Es­cales Ar­gen­teuil a do­mi­né dans une fi­nale 100 % fran­ci­lienne Anne- Laure Bel­lard. « Pas de pi­tié, il faut ga­gner contre tout le monde, in­siste Ag­be­gne­nou, qui se dit « phy­si­que­ment à la rue, mais avec une gnaque d’en­fer » .

Anne- Laure Bel­lard en a fait les frais. Mais, à 31 ans, la ju­do­kate du JC Pon­tault- Com­bault ne pou­vait que se ré­jouir d’avoir at­teint pour la pre­mière fois de sa car­rière une fi­nale en Grand Che­lem, qui plus est dans un tour­noi qu’elle ne dis­pu­tait que pour la troi­sième fois.

« J’ai pu ex­pri­mer beau­coup de belles choses, confie- t- elle. Je vou­lais ga­gner, bien sûr, c’est mon cô­té per­fec­tion­niste. Mais d’ici deux ou trois jours, le plai­sir va prendre le des­sus. Après tout, on ne do­mine pas tous les jours une cham­pionne du monde. » L’Is­raé­lienne Yar­den Ger­bi pour la nom­mer, mise ip­pon au 2e tour par une Bel­lard dans la forme de sa vie après le titre na­tio­nal con­quis en no­vembre. « Elle m’a pi­qué ma re­vanche, sou­rit Agbe- gne­nou, qui s’était in­cli­née face à Ger­bi en fi­nale des der­niers mon­diaux à Rio de Ja­nei­ro. Mais je la croi­se­rai bien­tôt, car j’es­père bien tout ra­fler cette an­née. »

Com­pre­nez Cham­pion­nats d’Eu­rope en avril à Mont­pel­lier et Cham­pion­nats du monde en Rus­sie en août. Avec un phy­sique en rodage en rai­son d’une bles­sure aux is­chio- jam­biers contrac­tée il y a trois se­maines, la n° 2 mon­diale des moins de 63 kg a conser­vé sa mé­daille d’or à Ber­cy au men­tal.

« C’est bien de mon­trer de la hargne pour ar­ri­ver à ses fins. Je suis vrai­ment heu­reuse d’avoir trou­vé une autre ma­nière de l’em­por­ter, ana­lyse la cham­pionne d’Eu­rope en titre. Mon corps ne m’a pas sui­vi et la jour­née a été dure, sin­cè­re­ment. »

Même si elle ré­pond pré­sent, Ag­be­gne­nou ne veut pas user du sta­tut qu’on lui prête : « Ce n’est pas parce qu’on me dit lea­der que je suis in­vin­cible. Tout le monde peut me battre. Cette fois, je n’étais pas la meilleure. Mais j’étais celle qui en avait le plus en­vie. » Et ce ne sont plus les suites de la ba­garre ( pour la­quelle elle a éco­pé d’un an de sus­pen­sion avec sur­sis) avec la ju­do­kate Anne- Fa­tou­ma­ta M’Bai­ro, en lice ce di­manche, qui pour­raient lui faire obs­tacle. « Pour moi, ce n’était rien, c’est donc du pas­sé » , af­firme- t- elle. Ag­be­gne­nou, une pa­tronne im­per­tur­bable.

Pas de pi­tié, il faut ga­gner contre tout le monde” Cla­risse Ag­be­gne­nou

( LP/ Cé­dric Le­cocq.)

Pa­lais om­ni­sports de Pa­ris- Ber­cy ( XIIe), hier. Et de deux pour Cla­risse Ag­be­gne­nou. La Val- d’Oi­sienne vient de do­mi­ner en fi­nale la Seine- et- Mar­naise Anne- Laure Bel­lard ( à l’ar­rière- plan) et signe sa deuxième vic­toire à Ber­cy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.