Ré­gisMail­hot n’épar­gne­per­sonne

One- man- show. Le­chro­ni­queur­deRTL­créé « Re­pri­sedes hos­ti­li­tés » , auT­héâ­tre­duPe­tit- Saint- Mar­tin, àPa­ris. Dé­ca­pant.

Le Parisien (Paris) - - Mon dimanche - CA­THE­RINE BALLE

Mail­hot re­çoit son pu­blic à l’an­cienne. En che­mise blanche, cos­tume noir et cra­vate, trem­pant par­fois ses lèvres dans un verre de vin rouge po­sé sur un bu­reau. Au Théâtre du Pe­tit Saint- Mar­tin ( Pa­ris, Xe), le chro­ni­queur de RTL ( « A la bonne heure » , du lun­di au ven­dre­di à 11 heures, et « le Pe­tit Ju­ry » , le di­manche à 18 h 25) com­mence d’ailleurs son nou­veau one- man­show à la ma­nière des chan­son­niers de mu­sic- hall : par un bul­le­tin d’ac­tua­li­té sar­cas­tique.

« Mé­téo : si le prin­temps était arabe, l’au­tomne se­ra voi­lé. […] En­core des nou­velles du pe­tit Gré­go­ry : il doit être grand main­te­nant, il doit avoir pied dans la Vo­logne. […] Nou­veau scan­dale de pé­do­phi­lie dans l’Eglise : un cu­ré est pris la main dans le slip et il perd le sien » … Chaque titre de Ré­gis Mail­hot, 38 ans, est ponc­tué d’éclats de rire dans la salle. Ses vannes sur Na­dine Mo­ra­no et Ro­se­lyne Bachelot sentent un peu le ré­chauf­fé, mais lors­qu’il parle du nou­veau gou­ver­ne­ment, on se pousse du coude dans les rangées.

« Hol­lande, c’est un peu le JeanC­laude Dusse de la po­li­tique ( NDLR : le lo­ser des « Bron­zés » ) » , lâche- t- il. Avant de re­bap­ti­ser le pré­sident « le di­rec­teur de ca­bi­net d’An­ge­la Mer­kel » , Mail­hot as­sure que Fran­çois Hol­lande est « aus­si po­pu­laire qu’une my­cose dans une pis­cine » . Et que « la seule chose qui penche en­core à gauche chez lui, c’est sa cra­vate » .

Leo­nar­da] est une sorte de Na­billa des Car­pates”

Le ne­veu de Jacques Mail­hot a as­su­ré­ment le sens de la for­mule : « Mon­te­bourg, on voit tout de suite qu’il n’a pas la tête de ses idées… On di­rait Che Gue­va­ra qui au­rait été éle­vé chez les Du­ques­noy. » Pour l’hu­mo­riste, Leo­nar­da est « une sorte de Na­billa des Car­pa- tes » et les Fe­men « des jeunes femmes peu fri­leuses » . « Au Rwan­da, un type qui a ses deux pattes, ça s’ap­pelle un ex­pa­trié » , pour­suit- il.

Plus il dit des hor­reurs et plus son vi­sage se fend d’un sou­rire an­gé­lique… Ce­lui qui est aus­si l’au­teur de Laurent Ger­ra expose en­suite ses ar­gu­ments pour « bien choi­sir sa re­li­gion » . « Le chris­tia­nisme, c’est la fran­chise du ju­daïsme. Ils ont pi­qué le concept et ils se sont bar­rés avec le fi­chier client » , avance- t- il. Puis : « Le ju­daïsme, pour s’abon­ner, il faut être par­rai­né par sa mère. Pour se désa­bon­ner, c’est la ga­lère. De­man­dez à Jé­sus… Il en a chié. » Dé­ci­dé­ment, ce Mail­hot rha­bille tout le monde pour l’hi­ver ! * « Re­prise des hos­ti­li­tés » , jus­qu’au 12 avril au Pe­tit Saint- Mar­tin ( Pa­ris, Xe). Du mar­di au sa­me­di à 19 heures. Places : 32 €. Ré­sa. au 01.42.08.00.32. ou sur Por­teSt­Mar­tin. com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.