« La­Cé­ré­mo­nie » : dia­bo­lique

Le Parisien (Paris) - - Mon dimanche - PIERRE VAVASSEUR

D8, 20h50. C’est l’un des films phares de Claude Cha­brol. « La Cé­ré­mo­nie » , sor­tie sur les écrans fran­çais en 1995, est une oeuvre à étages. Le film, qui s’ap­puie sur un car­ré de dames — Isa­belle Hup­pert, San­drine Bon­naire, Jac­que­line Bis­set et Vir­gi­nie Le­doyen —, avec Jean- Pierre Cas­sel en contre­point, est ins­pi­ré de l’his­toire vraie des soeurs Pa­pin, Ch­ris­tine et Léa, em­ployées de mai­son mo­dèles qui ont, en 1933 au Mans, as­sas­si­né leur pa­tronne et sa fille. L’af­faire avait re­mué la France en­tière, ins­pi­ré l’écri­vain et dra­ma­turge Jean Ge­net, qui en a ti­ré en 1947 une pièce cé­lèbre, « les Bonnes » , tan­dis que deux autres films, « Sis­ter My Sis­ter » ( 1994) de Nan­cy Me­ck­ler, au Royau­meU­ni, puis « les Bles­sures as­sas­sines » ( 2000), de Jean- Pierre De­nis, pren­dront éga­le­ment leur source dans ce fait di­vers. Si Cha­brol est ici à son meilleur, c’est qu’il est comme un pois­son dans l’eau dans l’uni­vers de la bour­geoi­sie pro­vin­ciale et la frac­ture entre classes so­ciales. Avec, en clé de voûte, une Isa­belle Hup­pert ul­tra­ma­ni­pu­la­trice.

( War­ner Bros.)

Em­ma­nuelle Sei­gner et Har­ri­son Ford sont au coeur du po­lar de Po­lans­ki.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.