« U

Le Parisien (Paris) - - Economie - E. B.

ne concur­rence dé­loyale et in­juste ! » Voi­là ce qui re­vient en per­ma­nence dans la bouche des taxis. En cause ? Les 240 000 € à dé­bour­ser pour l’ob­ten­tion d’une li­cence de taxi d’un cô­té, com­pa­ré à une simple carte pro­fes­sion­nelle de l’autre pour les VTC ( vé­hi­cules de tou­risme avec chauffeur), dé­li­vrée par la pré­fec­ture de po­lice ( à Pa­ris, pour une cen­taine d’eu­ros). L’Etat pour­rait- il ra­che­ter les li­cences des quelque 50 000 taxis et re­mettre les comp­teurs à zé­ro? Peu pro­bable car il en coû­te­rait 12 Mds€ au bud­get. « Cette li­cence est un in­ves­tis­se­ment, pas une dé­pense, es­time Yan Hascoet, le se­cré­taire gé­né­ral de la fé­dé­ra­tion des VTC, puis­qu’elle peut se re­vendre, avec une plus- va­lue. Elle coû­tait 120000 € en 2002, sa va­leur dé­passe au­jourd’hui les 240000 €. » Pour ré­gler le conflit, le mi­nistre de l’In­té­rieur, Ma­nuel Valls, et la mi­nistre de l’Ar­ti­sa­nat et du Tou­risme, Syl­via Pi­nel, ont an­non­cé sa­me­di la mise en place dans les pro­chains jours d’une mis­sion de concer­ta­tion. Elle de­vra faire des pro­po­si­tions sous deux mois. « Le pro­jet de loi Ha­mon sur la consom­ma­tion com­prend éga­le­ment un vo­let sur le su­jet, rap­pelle- t- on dans l’en­tou­rage de Syl­via Pi­nel. Il spé­ci­fie que les VTC ont in­ter­dic­tion de se trou­ver aux aé­ro­ports et aux gares sans ré­ser­va­tion préa­lable. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.