70 000€ dans­les­chaus­set­tes­del’es­croc

Le Parisien (Paris) - - Faits divers - STÉ­PHANE SELLAMI

Il s’était consti­tué de douillettes et très pré­cieuses « se­melles » … Soup­çon­né de se li­vrer à d’im­por­tantes opé­ra­tions d’es­cro­que­ries et de blan­chi­ment d’ar­gent vo­lé, un homme de36 ans a été in­ter­pel­lé à la fin du mois de jan­vier à l’aé­ro­port de Ma­ri­gnane ( Bou­ches­du- Rhône) par les en­quê­teurs de la po­lice ju­di­ciaire de Mar­seille.

Ali C., sans re­ve­nus of­fi­ciels, a été ar­rê­té alors qu’il re­ve­nait d’un sé­jour en Thaï­lande. Au cours de sa fouille, les po­li­ciers ont été in­tri­gués par l’épais­seur de ses chaus­settes. Ces der­nières dis­si­mu­laient plus de 70 000 € en ar­gent liquide. In­ter­ro­gé sur l’ori­gine de cette somme, le sus­pect a sim­ple­ment in­di- qué avoir re­ven­du des « parts dans un res­tau­rant » im­plan­té dans la ville de Pat­taya, avant de se mu­rer dans le si­lence. Il a fi­na­le­ment été écroué, tan­dis que son frère, soup­çon­né de lui avoir prê­té ses comptes pour y dé­po­ser plu­sieurs sommes d’ar­gent, a été pla­cé sous contrôle ju­di­ciaire.

nEn lien avec des pa­rieurs

Les po­li­ciers se sont in­té­res­sés aux agis­se­ments d’Ali C. après un si­gna­le­ment de Trac­fin, l’or­ga­nisme char­gé de la lutte contre le blan­chi­ment d’ar­gent. « Il est ap­pa­ru au cours de l’an­née 2011 plu­sieurs dé­pôts sus­pects sur les comptes de cet homme, pré­cise un proche de l’af- faire. Ils pro­ve­naient de chèques de la Fran­çaise des jeux­cor­res­pon­dant à di­vers gains. » Quelques mois plus tard, près de 80 000 € sont éga­le­ment dé­po­sés sur les comptes de l’épouse d’Ali C.

L’homme, dé­jà connu pour des es­cro­que­ries aux cartes ban­caires, est alors soup­çon­né de se li­vrer à de mul­tiples re­traits d’ar­gent à l’étran­ger. « A la fin de l’an­née 2011, il avait dé­jà été in­ter­pel­lé en Thaï­lande alors qu’il ef­fec­tuait des re­traits avec des cartes fal­si­fiées, pour­suit la même source. Les in­ves­ti­ga­tions ont éga­le­ment per­mis d’éta­blir qu’il était en lien avec des pa­rieurs mi­sant dans un bar du IIIe ar­ron­dis­se­ment de Mar­seille. Ces der- niers ont pu lui re­vendre des ti­ckets ga­gnants, afin qu’il puisse en­suite ver­ser son ar­gent is­su de ses es­cro­que­ries, sur ses comptes correspondant aux mon­tants des chèques de gains de la Fran­çaise des jeux. »

Au fil de l’en­quête, la PJ a éga­le­ment dé­cou­vert qu’Ali C. avait ache­té un vaste ter­rain du cô­té de Sep­tèmes- les- Val­lons et y avait fait construire deux villas. Au­cune trace de fi­nan­ce­ment des tra­vaux n’a été re­le­vée sur ses comptes. Une des deux mai­sons a été re­ven­due près de 315 000 €. En­fin, les en­quê­teurs s’étonnent que les comptes de son frère, éboueur, soient ali­men­tés à hau­teur de 170 000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.