DU STADE DE F RANCE

Le Parisien (Paris) - - Sports -

Au bon­heur de Bon­ne­val. Une pomme verte à la main, Hu­go Bon­ne­val avait les yeux pé­tillants à l’is­sue de sa pre­mière sé­lec­tion et de son pre­mier es­sai en bleu. Le joueur du Stade Fran­çais évoque les mo­ments forts de sa jour­née : « J’ai es­sayé de gar­der la même rou­tine que d’ha­bi­tude. Pen­dant la Mar­seillaise, avec Jules ( Plis­son) et Pas­cal ( Pa­pé), on a cher­ché à bien se rap­pro­cher. Sur l’es­sai, quand Wes­ley in­ter­cepte, je me dis qu’il faut se mettre en marche parce que ça va vite ! ( Rires.) Il la passe à Yoann. Je me dis que, s’il ne peut pas mar­quer, je se­rais en se­cours… Mar­quer, c’est la ce­rise sur le gâ­teau. Si j’ai la chance d’être rap­pe­lé, je re­vien­drai en cou­rant. »

Les re­grets de Sli­ma­ni. Le re­gard per­du, Ra­bah Sli­ma­ni, le pi­lier droit du Stade Fran­çais, s’en vou­lait d’avoir ré­pli­qué à l’agres­sion de l’Ita­lien Riz­zo et d’avoir re­çu un car­ton rouge pour ce­la. « J’ai eu une ré­ac­tion bête, dit- il. J’au­rais dû res­ter par terre… C’est la pre­mière fois que je me fais agres­ser comme ça. J’au­rais dû mieux ré­flé­chir. Je m’en veux beau­coup. J’es­père que je bé­né­fi­cie­rai de la ju­ris­pru­dence Maes­tri ( NDLR : blan­chi en no­vembre après son ex­pul­sion contre le Ton­ga). »

Saint- An­dré en veut à Va­haa­ma­hi­na. « Ce car­ton jaune n’est pas ac­cep­table ! » Phi­lippe Saint- An­dré a dé­plo­ré le car­ton jaune re­çu par le 2e ligne qui ve­nait d’en­trer en jeu pour avoir shoo­té dans un bal­lon après le coup de sif­flet de l’ar­bitre. « C’est une er­reur de jeu­nesse in­ac­cep­table à ce ni­veau. Il a pé­na­li­sé l’équipe de France pen­dant dix mi­nutes. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.