Mi­choud’Au­ber­joueà... Au­ber

L’ac­teurSa­mySe­ghiràl’af­fi­chede « Neuilly­sa­mère ! » oud’ « En­so­li­taire » jouea­vec les moinsde19ansd’Au­ber­vil­liers

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - LAURENT PRUNETA

Dans le film « En so­li­taire » sor­ti en no­vembre, Sa­my Se­ghir ( 19 ans) joue un rôle, très re­mar­qué, de pas­sa­ger clan­des­tin aux cô­tés de Fran­çois Clu­zet, na­vi­ga­teur en course sur le Ven­dée Globe. Chan­ge­ment de dé­cor hier au stade Kar­man d’Au­ber­vil­liers. C’est de­vant... quinze spec­ta­teurs que le jeune co­mé­dien, ca­pi­taine des moins de 19 ans du CM Au­ber­vil­liers a af­fron­té Neuilly- surMarne en cham­pion­nat d’Ex­cel­lence du 93 ( 1er ni­veau dé­par­te­men­tal). Mi­lieu de ter­rain ac­tif et très tech­nique, Sa­my, foot­bal­leur de­puis l’âge de 6 ans, n’a pas pu évi­ter la dé­faite ( 0- 1) de son équipe. « Je suis dé­goû­té » , lâche- il à l’is­sue d’un match où il n’a pas pu ca­cher son aga­ce­ment face à cer­taines dé­ci­sions de l’ar­bi- tre qui lui a même in­fli­gé un car­ton jaune. « Il a vou­lu se le payer, ce n’est pas de sa faute s’il est connu, il ne va pas jouer avec un masque ! » s’énerve son en­traî­neur, Mo­ha­med Ben­fadh­la. « Le fait qu’on me re­con­naisse est plu­tôt à mon désa­van­tage, avoue Sa­my Se­ghir. Il y a sou­vent de la ja­lou­sie, des re­marques. Le clas­sique c’est : T’es pas dans un film là, ar­rête ton ci­né­ma. J’avoue que j’ai par­fois du mal à maî­tri­ser mes nerfs. Dans mon équipe ça se passe bien, car je joue avec mes potes d’en­fance. On a gran­di en­semble. » « C’est mon lea­der, ajou- te Mo­ha­med Ben­fadh­la. Il est res­pec­té car il est simple dans la vie et sur le ter­rain, il sent vrai­ment le jeu. Ce n’est pas fa­cile pour lui car beau­coup d’ad­ver­saires cherchent à le dé­sta­bi­li­ser. »

Hier, il n’a pas eu à su­bir de pro­vo­ca­tions. « C’est un ac­teur que j’aime bien, té­moigne Ch­ris­to­pher, d é f e n s e u r d e Neuilly- sur- Marne. J’avais hâte de jouer contre lui et ça me fait plai­sir de voir que c’est un très bon joueur. Il ne fait pas sa star. Sur le ter­rain, on ou­blie vite qu’il est cé­lèbre, c’est un ad­ver­saire comme un autre. »

Au­cun réa­li­sa­teur ou pro­duc­teur ne m’a de­man­dé d'ar­rê­ter de jouer en club ”

Sa­my Se­ghir

Ré­vé­lé en 2007 dans « Mi­chou d’Au­ber » après que sa mère eut ré­pon­du à une an­nonce du jour­nal mu­ni­ci­pal d’Au­ber­vil­liers, Sa­my, qui a gran­di dans le quar­tier Emi­leDu­bois- Ma­la­dre­rie, a long­temps rê­vé d’une car­rière pro. « A 12 ans, j’avais failli al­ler à Bré­ti­gny pour en­suite in­té­grer le centre de for­ma­tion d’Auxerre. Mais j’ai op­té pour le ci­né­ma car, à la même époque, je par­tais en Bul­ga­rie et au Ca­na­da pour le film BigCi­ty. » Le tour­nage des « Pe­tits Princes » ( sor­ti en juin) dont l’in­trigue se dé­roule dans un centre de for­ma­tion lui a « mon­tré ce qu’au­rait pu être ( sa) vie » . « Mon mé­tier m’a ou­vert des portes au PSG, je connais bien Mé­nez, Sa­kho, Ke­ba­no ( par­ti à Char­le­roi) ou Ca­baye. Par leur in­ter­mé­diaire, je tou- che mon rêve de gosse en par­ta­geant leur uni­vers. » Lui ne se voit « pas ar­rê­ter le foot » . « Quand je suis en tour­nage, je ne peux pas jouer pour une ques­tion d’as­su­rance, pré­cise ce sup­por­teur de Chel­sea. Mais jus­qu’à pré­sent, au­cun réa­li­sa­teur ou pro­duc­teur ne m’a de­man­dé d'ar­rê­ter de jouer en club. Je n’ai pas peur de la grosse bles­sure qui pé­na­li­se­rait ma car­rière d’ac­teur. Je n’aime pas res­ter sans rien faire, c’est un be­soin de tou­cher le bal­lon, que ce soit au fut­sal ou sur un grand ter­rain. » La sai­son pro­chaine, l’ac­teur foo­teux es­père ain­si conti­nuer avec les se­niors. « L’ob­jec­tif d’un jeune qui joue à Au­ber, c’est la CFA, je n’ai pas en­core la pré­ten­tion d’y ar­ri­ver mais je vais tra­vailler pour... »

( LP/ Cé­dric Le­cocq.)

L’ac­teur Sa­my Se­ghir, ac­tuel­le­ment à l’af­fiche du film « En so­li­taire » ( en haut à droite, après avoir joué dans « Mi­chou d’Au­ber » et « Neuilly sa mère » ) , ne passe pas vrai­ment in­aper­çu comme ca­pi­taine des moins de 19 ans du CMA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.