Un an ferme pour l’an­cien pa­tron de L’UIMM

Re­con­nu cou­pable d’abus de confiance et de tra­vail dis­si­mu­lé, De­nis Gau­tier- Sau­va­gnac de­vra éga­le­ment payer 375 000 € d’amende.

Le Parisien (Paris) - - Faits Divers -

e tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Pa­ris a con­dam­né hier l’ex- pa­tron De­nis Gau­tier- Sau­va­gnac à trois ans de pri­son, dont deux avec sur­sis, dans l’af­faire de la caisse noire de l’Union des in­dus­tries et mé­tiers de la mé­tal­lur­gie ( UIMM), la puis­sante fé­dé­ra­tion pa­tro­nale de la mé­tal­lur­gie.

Les juges ont aus­si con­dam­né Do­mi­nique de Ca­lan, dé­lé­gué gé­né­ral de l’UIMM, à un an avec sur­sis et 150 000 € d’amende, la chef comp­table Do­mi­nique Re­naud à huit mois avec sur­sis et l’ex- di­rec­teur ad­mi­nis­tra­tif Ber­nard Adam à deux mois avec sur­sis. L’UIMM en tant que per­sonne mo­rale a été condam­née à 150 000 € d’amende. En­fin, un ex­cadre, Jacques Ga­gliar­di, qui avait

Lbé­né­fi­cié de 100 000 F ( 15 000 €) par an pen­dant dix ans après son dé­part à la re­traite, a éco­pé de six mois avec sur­sis. Les quatre autres pré­ve­nus ont été re­laxés.

Dans ses at­ten­dus, le tri­bu­nal a no­tam­ment re­je­té les ar­gu­ments de De­nis Gau­tier- Sau­va­gnac qui avait ex­pli­qué à la barre que cette caisse noire de l’UIMM ser­vait à une meilleure ré­gu­la­tion de la vie so­ciale et avait dé­si­gné les syn­di­cats comme les vrais bé­né­fi­ciaires de ces en­ve­loppes.

Me Jean- Yves Le Borgne, son avo­cat, a dé­non­cé « une peine dé­me­su­rée, un ju­ge­ment d’une sé­vé­ri­té sans pa­reille » et an­non­cé son in­ten­tion de faire ap­pel. L’UIMM a elle aus­si dé­ci­dé de faire ap­pel.

( IP3 Press/ Maxppp/ Christophe Mo­rin.)

Pa­ris, le 14 oc­tobre 2013. De­nis Gau­tier- Sau­va­gnac avait ex­pli­qué à la barre que la caisse noire de la puis­sante fé­dé­ra­tion pa­tro­nale de la mé­tal­lur­gie ser­vait à une meilleure ré­gu­la­tion de la vie so­ciale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.