Le pa­ra­chute do­ré qui a ter­ni sa sor­tie

Le Parisien (Paris) - - Le Journal De Paris - M.- A. G.

Ce de­vait être une séance « consen­suelle » où seuls des su­jets tech­niques al­laient être abor­dés. C’est du moins ce qui avait été conve­nu lors de la pré­pa­ra­tion des dé­bats. Mais l’ac­tua­li­té en a dé­ci­dé au­tre­ment.

La droite a in­ter­pel­lé le maire ( PS) de Pa­ris, Ber­trand De­la­noë, sur les in­dem­ni­tés de dé­part ver­sées à l’an­cien di­rec­teur de l’of­fice de tou­risme, Paul Roll. Les faits ont été ré­vé­lés par le site In­ter­net du « Point » . Se­lon l’heb­do­ma­daire, Paul Roll au­rait été re­mer­cié l’an der­nier pour une af­faire de conflit d’in­té­rêts. L’homme pos­sède des parts dans une so­cié­té hô­te­lière dé­te­nue par sa com­pagne, qu’il au­rait fait tra­vailler pour le compte de l’of­fice de tou­risme.

240 000 € d’in­dem­ni­tés pour un an­cien di­rec­teur

Le di­rec­teur a tou­jours dé­men­ti tout conflit d’in­té­rêts et en­ga­gé un bras de fer avec la mai­rie de Pa­ris sur ce su­jet. Il a fi­ni par quit­ter ses fonc­tions en em­po­chant une in­dem­ni­té de 242 000 € ( plus les 100 000 € de charges).

« S’il y avait un éven­tuel conflit d’in­té­rêts, pour­quoi ne pas avoir sai­si le pro­cu­reur ? Et pour­quoi lui ver­ser une in­dem­ni­té si im­por­tante ? » de­mande l’UMP Flo­rence Ber­thout au maire. L’op­po­si­tion a de­man­dé à consul­ter l’en­quête ju­ri­dique com­man­dée par la Ville. Cel­le­ci au­rait conclu qu’il n’y avait pas de prise illé­gale d’in­té­rêts.

« Ce n’est pas une af­faire de conflit d’in­té­rêts. En re­vanche, le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’of­fice de tou­risme avec mon ac­cord a consi­dé­ré qu’il y avait une sorte de confu­sion des genres » , ré­pond Ber­trand De­la­noë, éner­vé que la droite tente de mettre en cause son « hon­neur » . « Ce n’est ni classe, ni ha­bile, ni op­por­tun » , in­siste- t- il.

La po­lé­mique pour­rait ne pas s’ar­rê­ter là. Hier, Christophe Nau­din, cri­mi­no­logue rat­ta­ché à l’uni­ver­si­té Pa­ris- II, a dé­ci­dé de sai­sir le pro­cu­reur char­gé des af­faires fi­nan­cières : « J’ai­me­rais sa­voir en tant que contri­buable s’il est nor­mal que les de­niers pu­blics servent à payer de telles in­dem­ni­tés de dé­part. » Christophe Nau­din ré­fute toute at­tache po­li­tique et as­sure en­ga­ger cette dé­marche en tant que simple ci­toyen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.