Louer à la dé coupe, un jeu d’en­fant !

Le Parisien (Paris) - - Le fait du jour - F. M.

ise à prix : 27 500 € pour un ap­par­te­ment de cinq pièces à Gri­gny 2. Un prix de base dé­fiant toute concur­rence… surtout en pré­vi­sion des pro­fits que l’an­nonce laisse es­pé­rer. Car ce bien — sai­si à la de­mande d’une banque —, ven­du ce ma­tin aux en­chères au tri­bu­nal de grande ins­tance d’Evry ( TGI), est clai­re­ment dé­crit comme louable à la dé­coupe. Ain­si, pour le lo­ge­ment gauche- en­trée ( pièce prin­ci­pale, chambre, salle de bains et WC), le loyer es­pé­ré est de 550 € par mois ; pour ce­lui de la pre­mière droite- cou­loir ( chambre, dé­bar­ras), 325 €, etc. « On marche sur la tête ! Pour­quoi ne pas don­ner le mode d’em­ploi pour de­ve­nir mar­chand de som­meil, aus­si ? » s’émeut le maire ( PCF) de Gri­gny, Phi­lippe Rio. Le pro­cu­reur d’Evry as­sure pour­tant que, après ana­lyse du dos­sier, il n’a pu « dé­tec­ter en l’état d’in­frac­tion pé­nale » et rap­pelle la com­plexi­té de la loi. Mais il pré­vient : « L’ac­qué­reur de­vra s’as­su­rer que la loi est res­pec­tée. Et il n’est pas ex­clu que, dans les mois à ve­nir, je puisse m’in­quié­ter de voir si l’oc­cu­pa­tion du lo­ge­ment est conforme à la ré­gle­men­ta­tion. »

M

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.