In­té­gra­tion: Ma­ti­gnon àpas­pru­dents

Au­cu­ne­me­sure spec­ta­cu­laire ne fi­gure dans la « feuille de route » pré­sen­tée hier par Jean- MarcAy­rault, qui écarte no­tam­mentle prin­cipe de dis­cri­mi­na­tion po­si­tive.

Le Parisien (Paris) - - Politique - RO­SA­LIE LU­CAS

Pas de vague, « pas de spec­ta­cu­laire » . Hier, Jean- Marc Ay­rault a pré­sen­té sa « feuille de route sur la po­li­tique d’éga­li­té ré­pu­bli­caine et d’in­té­gra­tion » , en­tou­ré d’une quin­zaine de mi­nistres. Mais par rap­port aux pro­po­si­tions qui cir­cu­laient ces der­niers jours, le texte a été ré­di­gé pour évi­ter tout em­bal­le­ment. « Nous vou­lons trai­ter de fa­çon apai­sée cette im­por­tante ques­tion » , ex­plique le Pre­mier mi­nistre. « Au­cune de ces me­sures ne peut créer de po­lé­mique avec la droite » , avait aver­ti dans la ma­ti­née Ma­ti­gnon. Re­to­quée donc la créa­tion d’un of­fice fran­co- magh­ré­bin de la jeu­nesse, ou­bliée l’idée de fa­vo­ri­ser l’en­sei­gne­ment de l’arabe, du chi­nois ou de l’hin­di…

Ay­rault pré­vient d’em­blée que le do­cu­ment pré­sen­tant 28 me­sures ne contient « pas de droit spé­ci­fique » pour les Fran­çais is­sus de la di­ver­si­té ou les étran­gers mais « des dis­po­si­tifs d’ac­com­pa­gne­ment pour ac­cé­der aux droits com­muns » . En clair, au­cune dis­cri­mi­na­tion po­si­tive mais un plan d’ac­tion pour fa­vo­ri­ser l’éga­li­té. Pour l’ins­tant, tout reste « au ni­veau des prin­cipes, comme le confie un mi­nistre, il faut main­te­nant pas­ser au concret » . La ques­tion du CV ano­nyme, que cer­tains pré­co­nisent pour évi­ter les dis­cri­mi­na­tions à l’em­bauche, est ren­voyée à « l’ordre du jour de la pro­chaine confé­rence so­ciale » . Tout comme la pos­si­bi­li­té de me­ner des ac­tions col­lec­tives pour lut­ter contre les dis­cri­mi­na­tions.

Seule vraie nou­veau­té : le ren­for­ce­ment de « l’exi­gence de maî­trise de la langue fran­çaise » . « Le ni­veau de fran­çais n’est pas ce­lui que l’on doit exi­ger à l’égard de ceux qui s’in­tègrent dans notre pays à tra­vers un titre de sé­jour » , pré­cise Ma­nuel Valls. Du ré­sul­tat de ce test dé­pen­dra le re­nou­vel­le­ment du titre. Une ré­forme qui ver­ra le jour dans le pro­jet de loi im­mi­gra­tion dans plu­sieurs mois. Valls avait d’ailleurs le sou­rire en sor­tant de la réu­nion. Alors que cer­tains soup­çon­naient le Pre­mier mi­nistre de vou­loir re­prendre la main sur le dos­sier de l’in­té­gra­tion, le dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel qui va être créé au­ra peu de moyens d’ac­tion. « C’est une for­mule light » , re­con­naît l’en­tou­rage d’Ay­rault. Ce dé­lé­gué se­ra char­gé de veiller à la « co­hé­rence » de la po­li­tique d’in­té­gra­tion, « mais sans mo­di­fier les at­tri­bu­tions des dif­fé­rents mi­nis­tères » . L’In­té­rieur garde donc la main sur la ques­tion, au re­gret des dé­trac­teurs de Valls.

Hier, la droite a re­nou­ve­lé ses cri­tiques sur une « ins­tru­men­ta­li­sa­tion » du dos­sier. « C’est pro­vo­ca­teur d’ou­vrir au­jourd’hui ce dé­bat, a dé­non­cé sur France 3 l’UMP Eric Ciot­ti. Le PS le fait dans deux ob­jec­tifs : faire mon­ter le FN et flat­ter un vote com­mu­nau­taire » . Cer­tains élus so­cia­listes s’étaient éga­le­ment émus que ce dos­sier mi­né res­sorte à quelques se­maines des élec­tions. « Ce n’est ja­mais le mo­ment d’agir, a ré­pon­du le Pre­mier mi­nistre. La po­li­tique ce n’est pas l’art de mettre sous le ta­pis les pro­blèmes. » Mais pour ne fâ­cher per­sonne, le gou­ver­ne­ment a fait un texte a mi­ni­ma. « Pour­quoi res­sor­tir ce dos­sier alors ? » , s’étonne un dé­pu­té. Après le fias­co de la loi fa­mille re­por­tée sine die, le gou­ver­ne­ment ne vou­lait pas don­ner l’im­pres­sion de re­non­cer une nou­velle fois. « La mé­thode Ay­rault, sou­rit un dé­pu­té so­cia­liste, ça ne peut pas être un en­ter­re­ment par se­maine. » .

La mé­thode Ay­rault, ça ne peut pas être un en­ter­re­ment par se­maine”

Un dé­pu­té so­cia­liste

( MaxPPP/ IP3/ Christophe Mo­rin.)

Ma­ti­gnon ( Pa­ris VIIIe), hier. En­tou­ré d’une quin­zaine de mi­nistres, Jean- Marc Ay­rault a pré­sen­té 28 me­sures dont la créa­tion pro­chaine d’un « dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à l’éga­li­té ré­pu­bli­caine et à l’in­té­gra­tion » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.