Le grand ham­ster d’Al­sace, l’en­qui­qui­neur

On ne le voit ja­mais mais tous les can­di­dats en parlent. Nor­mal, ce ron­geur me­na­cé s’in­vite au coeur des dé­bats à chaque pro­jet d’amé­na­ge­ment.

Le Parisien (Paris) - - Spécial municipales - VINCENT MONGAILLARD

Il y aà peine plus de deux dé­cen­nies, il était en­core clas­sé comme nui­sible à éra­di­quer. De­ve­nu de­puis es­pèce pro­té­gée, le grand ham­ster d’Al­sace, sur­nom­mé aus­si mar motte de Stras­bourg, tient sa re­vanche. Dès qu’une am­bi­tieuse opé­ra­tion d’amé­na­ge­ment sur l’ag­glo­mé- ra­tion est évo­quée, son nom est presque tou­jours ci­té. Du­rant cette cam­pagne des mu­ni­ci­pales, les can­di­dats prennent soin de ne pas hé­ris­ser le ron­geur et ses mil­liers de dé­fen­seurs.

n300 g de pro­blèmes

Il ne reste plus que 320 Cri­ce­tus cri

ce­tus, es­sen­tiel­le­ment aux portes de la ca­pi­tale de l’Al­sace. En 2011, la France a été tan­cée par la Cour de jus­tice eu­ro­péenne pour avoir failli dans ses mis­sions de sau­ve­garde du mam­mi­fère, me­na­cé d’ex­tinc­tion mal­gré les cam­pagnes de ré­in­tro­duc­tion à coup de cen­taines de mil­liers d’eu­ros. Dé­sor­mais, toutes les sur­faces si­tuées dans un rayon de 600 m au­tour d’un ter­rier sont pro­té­gées. « Il y a vingt ans, tout le monde se mar­rait quand on par­lait du grand ham­ster. Au­jourd’hui, il ne fait plus tant rire que ça » , ré­sume Sté­phane Gi­raud, di­rec­teur de l’as­so­cia­tion Al­sace Na­ture.

La bes­tiole po­ly­game aux grandes oreilles et au pe­lage blanc- noir- roux ne pèse que 300 g. Mais elle s’im­pose comme un poids lourd dans l’éter­nel dé­bat sur le pro­jet de ro­cade à Stras­bourg de­vant désen­gor­ger l’au­to­route qui s’in­vite jusque dans la ville. « Trois cents hec­tares de mi­lieux fa­vo­rables aux ham­sters dis­pa­raî­traient » , s’alarme Sté­phane Gi­raud, re­gret­tant « une ur­ba­ni­sa­tion comme au temps de grand- pa­pa » . La can­di­date ( UMP) Fa­bienne Kel­ler sou­tient ar­dem­ment le pro­jet de contour­ne­ment ouest de la mé­tro­pole. « On doit aus­si pro­té­ger les hommes. Une étude a mon­tré qu’on perd à Stras­bourg entre trois et huit mois d’es­pé­rance de vie à cause de la pol­lu­tion de l’air » , rap­pelle- t- elle. Et le grand ham­ster alors ? « Il ne doit pas être un blo­cage ab­so­lu » , in­siste la sé­na­trice « très éco­lo » .

Au dé­part op­po­sé au pro­jet, le maire sor­tant ( PS), Ro­land Ries, a re­vu sa po­si­tion il y a quelques se­maines, convain­cu par les conclu­sions d’un rap­port d’ex­perts ju­geant per­ti­nent le chan­tier. Se­lon Fran­çoise Buf­fet, son ad­jointe char­gée de l’en­vi­ron­ne­ment, ce n’est pas en construi­sant une ro­cade que l’on met­tra « l’es­pèce en dan­ger » . « Il y au­ra for­cé­ment des me­sures com­pen­sa­toires. Le vrai en­jeu, c’est de tra­vailler sur les choix des cul­tures qui se­ront fa­vo­rables à l’ani­mal » , ré­pète- t- elle. L’in­té­res­sé, lui, re­fuse de se mon­trer. Et pour cause : il est ac­tuel­le­ment au fond du trou, en pleine hi­ber­na­tion, et ce au moins jus­qu’au se­cond tour le 30 mars !

( Bios­pho­to/ Bru­no Ca­vi­gnaux.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.