Le­coin­de­sen­fants Y’adel’ani­ma­tion !

« m. pea­bo­dyetS­her­man » : in­at­ten­du « LeSe­cretde la pierre de­lune » : lou­foque

Le Parisien (Paris) - - Les Sorties au cinéma - Re­nAud BAronIAn r. B.

de Rob Min­koff, avec la voix de Guillaume Gal­lienne ( en VF). Du­rée : 1 h 32. a c om­mence étran­ge­ment : un chien, M. Pea­bo­dy, in­ven­teur de gé­nie, est au­to­ri­sé à adop­ter un en­fant. Mais ce der­nier em­barque la plus belle fille de son école dans la ma­chine à re­mon­ter le temps construite par son ca­bot de père et dé­règle l’en­gin. Com­mence une éton­nante course- pour­suite dans les cou­loirs du temps, de l’Egypte an­cienne à la Ré­vo­lu­tion fran­çaise. Ici ça n’est pas tant les per­son­nages, ni l’ani­ma­tion, qui sé­duisent. Mais bien le scé­na­rio et ces in­cur­sions dans le temps très drôles qui don­ne­ront sans doute le goût de l’his­toire aux jeunes spec­ta­teurs. Une très bonne idée, que l’on n’at­ten­dait pas de la part d’un film d’ani­ma­tion hol­ly­woo­dien…

ÇDu­rée : 1 h 15. es per­son­nages de Gad­get­ville — des ani­maux avec des corps hu­mains — partent sur les traces de mys­té­rieuses pierres co­lo­rées, sans sa­voir qu’ils sont sui­vis par des la­pins à trois oreilles, ha­bi­tants de la Lune…

Is­su de l’école de l’ani­ma­tion es­to­nienne, ce gen­til film pour les très jeunes spec­ta­teurs com­porte quelques jo­lies sé­quences, no­tam­ment la tra­ver­sée au pays des rêves, avec un gra­phisme rap­pe­lant les peintres sur­réa­listes. Mais l’en­semble, qui tire sans cesse sur le lou­foque et le bi­zarre, s’avère tou­te­fois un peu ar­du.

de Jan­no Pold­ma et Hei­ki Er­nits.

L

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.