« Pé­kinEx­press » re­part d’Inde

Le Parisien (Paris) - - Télévision Et médias - SYL­VAIn merLe

Blo­qués de­puis sa­me­di dans leur hô­tel à l’est de l’Inde, les membres du tour­nage de la sai­son 10 de « Pé­kin Express » de­vraient très pro­chai­ne­ment quit­ter le pays. Ils le peuvent dé­sor­mais. Hier soir, ils ont ré­cu­pé­ré les pas­se­ports qui leur avaient été confis­qués par les au­to­ri­tés après leur brève in­ter­pel­la­tion sa­me­di pour l’uti­li­sa­tion de té­lé­phones sa­tel­lites non au­to­ri­sés.

Après une der­nière nuit dans l’éta­blis­se­ment où ils étaient re­te­nus de­puis quatre jours, ils doivent prendre au­jourd’hui en mi­lieu de jour­née un avion en di­rec­tion de la ville de Cal­cut­ta. De là, ils s’en­vo­le­ront le plus tôt pos­sible vers le Sri Lan­ka pour la suite du tour­nage du jeu d’aven­tures de M 6 pré­sen­té par Sté­phane Ro­ten­berg.

Après l’an­nu­la­tion de la 7e étape qui de­vait com­men­cer di­manche der­nier, la pro­duc­tion a dé­ci­dé de sup­pri­mer aus­si la 8e étape, la der­nière pré­vue en Inde. En con­sé­quence, le par­cours du jeu dé­bu­té en Bir­ma­nie le 21 jan­vier se con­ti- nue­ra au Sri Lan­ka. « Le tra­cé des der­nières étapes est en cours de mo­di­fi­ca­tion » , in­di­quait hier soir M 6.

Trois per­sonnes de l’équipe de­vront néan­moins res­ter en Inde. Il s’agit du pro­duc­teur exé­cu­tif en charge de la lo­gis­tique et de deux agents de sécurité — de na­tio­na­li­tés néer­lan­daise, bri­tan­nique et belge — mis en cause par les au­to­ri­tés.

nT­rois per­sonnes ne peuvent quit­ter le ter­ri­toire

C’est à eux qu’in­combe la res­pon­sa­bi­li­té de la pos­ses­sion et de l’uti­li­sa­tion de la ving­taine de té­lé­phones sa­tel­lites in­ter­dits dans cette ré­gion sen­sible, aux fron­tières du Ban­gla­desh, du Né­pal et du Bho­tan. Ces ap­pa­reils étaient no­tam­ment dis­tri­bués la nuit aux can­di­dats pour des rai­sons de sécurité.

Re­te­nus pen­dant plu­sieurs jours à Jal­pai­gu­ri, à une heure et de­mie de route du reste du groupe, les trois hommes ont été li­bé­rés sous cau­tion hier après mi­di par un juge contre l’avis du pro­cu­reur qui de­man­dait cinq jours de dé­ten­tion pro­vi­soire, se­lon l’AFP. Bien que libres de cir­cu­ler dans la ré­gion, ils n’ont pas l’au­to­ri­sa­tion de quit­ter le ter­ri­toire et de­vront at­tendre.

Sa­me­di, la cin­quan­taine de per­sonnes du tour­nage, équipes de pro­duc­tion et tech­niques, can­di­dats et ani­ma­teur, avait été in­ter­pe­lées près de la ville de Chal­sa pour l’uti­li­sa­tion non dé­cla­rée de té­lé­phones sa­tel­lites, un ma­té­riel sen­sible dans la ré­gion.

Ra­pi­de­ment li­bé­rés pour la plu­part, les membres du tour­nage étaient de­puis as­si­gnés à ré­si­dence dans leur hô­tel de­vant le­quel veillaient des hommes en armes.

( AFP.)

Jal­pai­gu­ri ( Inde), hier. Le pro­duc­teur exé­cu­tif de « Pé­kin Express » ( avec cas­quette) et deux agents de sécurité ont été li­bé­rés sous cau­tion. Mis en cause par les au­to­ri­tés, ils de­vront néan­moins res­ter en Inde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.