Une­loi­pour­re­tar­der l’en­tréeen­mai­son de­re­traite

Fa­vo­ri­ser l’au­to­no­mie des per­sonnes âgées et pro­lon­ger le main­tien à do­mi­cile : c’est l’ob­jec­tif du­pro­jetde loi pré­sen­té hier par le Pre­mier mi­nistre.

Le Parisien (Paris) - - Société - FLO­RENCE DEGUEN

An­ti­ci­pa­tion, adap­ta­tion, ac­com­pa­gne­ment. Le pro­jet de loi d’orien­ta­tion et de pro­gram­ma­tion pour l’adap­ta­tion de la so­cié­té au vieillis­se­ment, pré­sen­té hier à An­gers ( Maine- et- Loire) par le Pre­mier mi­nistre, Jean- Marc Ay­rault, est « l’un des grands chan­tiers du quin­quen­nat » , clame avec fier­té Mi­chèle De­lau­nay, la mi­nistre dé­lé­guée aux Per­sonnes âgées. Le texte se­ra pré­sen­té en Conseil des mi­nistres le 9 avril et de­vrait être adop­té avant la fin de l’an­née. Son bud­get de 645 mil­lions par an est ex­clu­si­ve­ment fi­nan­cé par la contri­bu­tion ad­di­tion­nelle de so­li­da­ri­té pour l’au­to­no­mie, pré­le­vée sur les re­traites de­puis avril. En voi­ci les prin­ci­pales me­sures.

nRe­va­lo­ri­sa­tion

de l’APA à do­mi­cile. Elle était très at­ten­due et de­vrait per­mettre de re­tar­der, voire d’em­pê­cher l’en­trée en mai­son de re­traite mé­di­ca­li­sée, confor­mé­ment au sou­hait d’une écra­sante ma­jo­ri­té des plus de 80 ans. L’al­lo­ca­tion per­son­na­li­sée d’au­to­no­mie ( APA) va être aug­men­tée pour les 700 000 per­sonnes qui la per­çoivent pour fi­nan­cer leurs aides à do­mi­cile. Les pla­fonds d’aide sont re­va­lo­ri­sés pour tout le monde. Ce­la cor­res­pond à une heure d’aide en plus par jour pour une per­sonne très dé­pen­dante, et à une heure de plus par se­maine pour quel­qu’un d’en­core as­sez alerte. Le reste à charge — le ti­cket mo­dé­ra­teur — se­ra abais­sé, car cer­tains doivent en ef­fet re­non­cer aux heures aux­quelles ils pour­raient pré­tendre faute de pou­voir payer leur part. Cette double amé­lio­ra­tion per­met­tra d’éco­no­mi­ser jus­qu’à 600 € par mois pour une per­sonne très dé­pen­dante dont les re­ve­nus sont de 1 500 € men­suels. Au to­tal, ce sont 375 mil­lions sup­plé­men­taires qui se­ront in­jec­tés dans cette APA nou­velle ver­sion.

aide au ré­pit. Ce n’est pas en­core l’aide dont rêvent ceux qui sont contraints de tout pla­quer pour s’oc­cu­per de leurs proches. Mais c’est une pre­mière vraie re­con­nais­sance des ai­dants, dont le nombre est es­ti­mé à 4,3 mil­lions. Ceux qui ac­com­pagnent des per­sonnes très dé­pen­dantes au­ront en­fin droit au ré­pit : une aide qui pour­ra al­ler jus­qu’à 500 € an­nuels au- de­là des pla­fonds de l’APA. Cette somme cor­res­pond à une se­maine d’ac­cueil ex­cep­tion­nel en struc­ture mé­di­ca­li­sée, ou à des heures sup­plé­men­taires d’aide à do­mi­cile, qui per­mettent de s’ab­sen­ter quelques jours pour souf­fler. Un dis­po­si­tif d’ur­gence se­ra mis en place pour prendre en charge les ai­dés en cas d’hos­pi­ta­li­sa­tion de leur ai­dant.

pour tous. Chaque dé­par­te­ment re­ce­vra sa part d’une en­ve­loppe de 140 mil­lions, charge à lui de pro­po­ser à ses ad­mi­nis­trés qui en ont le plus be­soin une aide, fi­nan­cière ou tech­nique, pour ac­cé­der aux in­no­va­tions qui per­mettent de vieillir en toute sécurité chez soi : vo­lets qui dé­clenchent une alerte quand on ne les ouvre pas, che­mins lu­mi­neux, cap­teurs de chutes… voire une ta­blette nu­mé­rique pour co­or­don­ner le tout.

nPe­tite

nDo­mo­tique

L’en­semble des me­sures du pro­jet de loi

( Pho­to PQR/ « le Té­lé­gramme » / Fran­çois Des­toc.)

La ma­jo­ri­té des plus de 80 ans pré­fèrent bé­né­fi­cier des aides à do­mi­cile plu­tôt que d’être ad­mis dans une mai­son de re­traite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.