La Bel­gique vote l’eu­tha­na­sie pour les mi­neurs

Le Parisien (Paris) - - Société - C. P.

Tan­dis qu’en France la fin de vie fait in­dé­fi­ni­ment dé­bat, la Bel­gique s’ap­prête, elle, à étendre le droit d’eu­tha­na­sie… aux mi­neurs, douze ans après l’avoir lé­ga­li­sée pour les adultes. Un an après le dé­pôt d’une proposition de loi par un sé­na­teur so­cia­liste, les dé­pu­tés belges se pro­non­ce­ront au­jourd’hui sur le texte qui au­to­ri­se­ra les mi­neurs en proie à une ma­la­die in­cu­rable et des souf­frances que rien n’apaise à de­man­der un geste pour abré­ger leur vie dès lors qu’ils « sont ca­pables de dis­cer­ne­ment » . Cette no­tion se­ra éva­luée par un psy­chiatre. Un geste que les PaysBas sont à ce jour les seuls à avoir au­to­ri­sé dès l’âge de 12 ans. Se­lon un son­dage réa­li­sé en oc­tobre, 74 % des Belges sont fa­vo­rables à cet élar­gis­se­ment de la loi, dont le vote ne fait pas de doute, mais qui n’a pas été sans dé­bats. Les com­mu­nau­tés re­li­gieuses s’y op­posent et les mé­de­cins se di­visent. Fin jan­vier, 39 pédiatres s’in­quié­taient ain­si d’un texte qui en­tre­ra en vi­gueur d’ici quelques se­maines, pour « ré­gler » des cas qu’ils n’ont, disent- ils, ja­mais ren­con­tré en pra­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.