Pis­to­rius­rè­gle­ses­comptes

Le Parisien (Paris) - - Faits divers - ADRIEN CADOREL

Le cham­pion pa­ra­lym­pique su­da­fri­cain pré­pare- t- il ses ar­rières, à trois se­maines de l’ou­ver­ture de son pro­cès où il doit ré­pondre du meurtre de sa pe­tite amie Ree­va Steen­kamp ? Le cham­pion du sprint sud- afri­cain vient de ré­gler un dif­fé­rend avec l’une de ses an­ciennes voi­sines qui l’ac­cu­sait de vio­lences. Cas­si­dy Tay­lor- Mem­mo­ry, une tren­te­naire do­mi­ci­liée dans la mai­son mi­toyenne d’Os­car Pis­to­rius à Pre­to­ria, l’avait ac­cu­sé en sep­tembre 2009 d’avoir vio­lem­ment re­fer­mé la porte de sa mai­son sur sa jambe, pro­vo­quant une opé­ra­tion de la hanche quelques se­maines plus tard.

Ar­rê­té et pla­cé en garde à vue au len­de­main de l’in­ci­dent, l’ath­lète avait re­con­nu que la jeune femme avait pas­sé la soi­rée chez lui et qu’il avait dé­ci­dé de la ren­voyer chez elle car celle- ci était dans un « état al­coo­li­sé » . Par la suite, les deux pro­ta­go­nistes s’étaient dé­chi­rés par avo­cats in­ter­po­sés, Pis­to­rius ré­pon­dant à la plainte de sa voi­sine par une autre plainte dans la­quelle il ré­cla­mait un dé­dom­ma­ge­ment de 2,2 mil­lions de rands ( près de 150 000 €), en com­pen­sa­tion du pré­ju­dice d’image pro­vo­qué par son placement en garde à vue.

Se­lon la presse sud- afri­caine, un ac­cord fi­nan­cier entre les deux par­ties a été trou­vé le 18 dé­cembre der­nier, mais les clauses en sont res- tées se­crètes. Cas­si­dy Tay­lor- Mem­mo­ry a in­di­qué à l’agence d’in­for­ma­tion sud- afri­caine EWN que Pis­to­rius avait pris en charge ses frais de jus­tice et qu’elle était sou­la­gée de cet ac­cord, ex­pli­quant avoir été à l’époque inon­dée de mes­sages mal­veillants.

Cette af­faire ne de­vrait donc plus pa­ra­si­ter le sprin­teur aux jambes de car­bone qui com­pa­raî­tra de­vant le tri­bu­nal de Pre­to­ria du 3 au 20 mars. S’il est re­con­nu cou­pable du meurtre de son ex- pe­tite amie, re­trou­vée morte à leur do­mi­cile le 14 fé­vrier 2013, le spor­tif risque une peine com­prise entre vingt- cinq ans de pri­son et la dé­ten­tion à vie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.