Amo­dio, des­pa­tins aux­cram­pons

Le Parisien (Paris) - - Jeuxolympiques D'hiver - SOT­CHI ( RUS­SIE) De notre en­voyé spé­cial

Sa­vez- vous que le maillot du PSG voyage dans toutes les pa­ti­noires du monde ? Florent Amo­dio, 23 ans, qui entre en lice ce soir avec Brian Jou­bert dans le pro­gramme court mes­sieurs, est en ef­fet un fan in­vé­té­ré du club de la ca­pi­tale. Au point de por­ter la tu­nique d’Ibra­hi­mo­vic et consorts lors de chaque en­traî­ne­ment !

« Je ne rate presque pas de match au Parc, sou­rit le pa­ti­neur de Cer­gyPon­toise ( Vald’Oise). Le foot, c’est mon da­da. Je suis le PSG de­puis que je suis gosse, avec Rai et com­pa­gnie. J’ai tou­jours sou­te­nu le Bré­sil ( NDLR : où il est né, dans l’Etat de Cea­ra avant d’être adop­té et de gran­dir à Fré­main­ville), et Pa­ris a eu beau­coup de Bré­si­liens. S’il n’y avait qu’un seul joueur, ce se­rait Ro­nal­din­ho. Mais voir des mecs comme Ibra, c’est in­croyable. A chaque fois, je me dis p… je rê­ve­rais d’être sur cette pe­louse. Ce­la me fait un pe­tit pin­ce­ment au coeur. Bien sûr, c’est un ni­veau ex­cep­tion­nel, mais je suis cu­rieux de voir ce que j’au­rais pu don­ner en foot. Je joue soit mi­lieu dis­tri­bu­teur soit at­ta­quant cô­té gauche et, en toute hu­mi­li­té, je ne suis pas si mau­vais que ça. Mes ori­gines, ça doit jouer. Avec les cli­chés qu’on me sort sur le Bré­sil de­puis tout pe­tit, nor­mal que je sois à l’aise balle au pied. »

Pour l’heure, Amo­dio ca­resse pour­tant le bal­lon avec pru­dence. « C’est mon pé­ché mi­gnon, mais je ne mets pas le pied et quand quel­qu’un me charge je m’en­lève, confesse- t- il. Je ne peux pas ris­quer des an­nées d’en­traî­ne­ment. » On ne peut pas — bien — Com­men­tez les épreuves

( LP/ Thomas Sa­lo­mon.)

Florent Amo­dio, sup­por­teur in­con­di­tion­nel du PSG, en­dosse la tu­nique pa­ri­sienne à chaque en­traî­ne­ment.

> EN DI­RECT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.