Areo­la ason des­tin en­main

Lyon- Lens( L 2)

Le Parisien (Paris) - - Sports - MAXIME BAR­BAUD

C’est l’his­toire d’un garçon ta­len­tueux à sou­hait et pro­gram­mé pour réus­sir. Al­phonse Areo­la n’a pas en­core 21 ans ( il les au­ra le 27 fé­vrier), mais il a dé­jà tout d’un grand. Dé­bar­qué à Lens en dé­but de sai­son avec un sta­tut de cham­pion du monde des moins de 20 ans à as­su­mer, le gar­dien fran­co- phi­lip­pin, prê­té par le PSG, est en passe de réus­sir son pa­ri, ce­lui de jouer et de briller.

Pré­fé­ré en dé­but de sai­son à Ru­dy Riou ( 34 ans), l’in­ter­na­tio­nal es­poir dé­montre à son en­traî­neur An­toine Kom­boua­ré qu’il a bel et bien l’étoffe d’un fu­tur grand. Comme on le lui a pro­mis dès ses pre­miers pas. « Il est très ma­ture, car il vise le même ob­jec­tif de­puis l’âge de 15 ans, ex­plique son agent, Franck Bel­has­sen. C’est un garçon qui n’a pas chan­gé du tout. On a tou­jours dit qu’il se­rait un très bon gar­dien. Il a vrai­ment ré­pon­du pré­sent lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans. Au­jourd’hui, à Lens, il s’éclate plei­ne­ment. »

Cette réussite, Gilles Bourges n’en est pas sur­pris. Bien au contraire. « J’étais très cu­rieux de voir sa progression, ana­lyse l’an­cien en­traî­neur des gar­diens du PSG. A Pa­ris, il ne lui man­quait que du temps de jeu. Son par­cours confirme ce que je pen­sais. Il de­vait juste dis­pu­ter des matchs, ac­qué­rir de l’ex­pé­rience, pro­gres­ser à tra­vers les com­pé­ti­tions. Je suis très content pour lui. »

Areo­la im­pres­sionne par son au­to­ri­té na­tu­relle, rare chez un jeune gar­dien, et par ses grandes qua­li­tés d’ex­plo­si­vi­té et de pré­sence dans sa sur­face. « Il a un peu l’en­ver­gure que pos­sède Si­ri­gu à un autre ni­veau, pour­suit Gilles Bourges. Mais Al­phonse peut tendre vers ça. Quand il se dé­ploie, il est ca­pable d’al­ler très loin, que ce soit sur sa ligne ou dans le do­maine aé­rien. »

Il est vrai­ment

heu­reux avec le pu­blic”

Franck Bel­has­sen, son agent

Preuve en est cette 3e place au clas­se­ment, à la­quelle il contri­bue lar­ge­ment, mal­gré, par­fois, les er­re­ments de sa dé­fense. Le ga­min du VIIe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris a éga­le­ment été ré­com­pen­sé par les sup­por­teurs len­sois qui l’ont élu joueur du mois de no­vembre. Outre ce plé­bis­cite, le pu­blic sang et or lui a aus­si dé­dié un chant.

« Il vit pour ça. Il est vrai­ment heu­reux avec le pu­blic. Il aime don­ner en re­tour, si­gnale Franck Bel­has­sen. Il a énor­mé­ment de res­pect pour tous ces gens qui font beau­coup d’ef­forts pour ve­nir au stade. Il aime leur rendre ce qu’ils lui ont ap­por­té. »

Après une vic­toire contre Châ­teau­roux en no­vembre der­nier, c’est en chef de tri­bune qu’il se pré­sente de­vant les sup­por­teurs pour lan­cer le fa­meux « clap­ping » ( ap­plau­dis­se­ment) len­sois. Mais tout n’est pas en­core ga­gné pour ce fu­tur crack. La mon­tée en Ligue 1 reste bien sûr à va­li­der et, dès ce soir, il lui fau­dra re­pous­ser les as­sauts des Lyon­nais dans un hui­tième de fi­nale de Coupe qui s’an­nonce chaud.

Ha­bi­tuel­le­ment, il laisse sa place à Ru­dy Riou dans cette com­pé­ti­tion, mais l’ex- Nan­tais est sus­pen­du. Une chance unique pour Areo­la de mar­quer les es­prits. Une fois de plus.

nYoann

Gour­cuff a dé­cla­ré for­fait pour le match du jour en rai­son de dou­leurs aux ad­duc­teurs. Rémi Garde, l’en­traî­neur de l’OL, de­vra aus­si se pas­ser de Mi­lan Bi­se­vac ( cuisse) et Guei­da Fo­fa­na ( che­ville). Ce soir, 20 h 45 au stade de Ger­land. Ar­bitre : M. Tur­pin. Lyon. Vercoutre - Lopes, Ko­né, Um­ti­ti, Be­di­mo - Fer­ri, Go­na­lons, Mvuem­ba - Gre­nier, La­ca­zette, Briand. En­tr. : Garde. Lens. Areo­la - Landre, Ya­hia ( cap.), Tou­ré, No­men­ja­na­ha­ry - Cha­var­ria, Cy­prien, Val­di­via, Sal­li - Lju­bo­ja, Cou­li­ba­ly. En­tr. : Kom­boua­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.