« Les ré­sul­tats vont revenir »

Fré­dé­rick Bous­quet, an­cien na­geur de Clichy

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - Pro­pos recueillis par CH. L.

L’ an­cien re­cord­man du monde du 50 m nage libre Fré­dé­rick Bous­quet ( 32 ans) avait été l’une des re­crues phares du CS Clichy en 2002, avant de re­joindre trois ans plus tard Mar­seille, où il est tou­jours en ac­ti­vi­té. Pour­quoi l’Ile- de- France n’est- elle plus à son avan­tage ?

FRÉ­DÉ­RICK BOUS­QUET. L’at­trac­ti­vi­té géo­gra­phique joue. Les meilleurs clubs se trouvent dans le Sud, à Mar­seille ou Nice. Il faut don­ner du temps à ceux de la ré­gion fran­ci­lienne de re­cons­truire une dy­na­mique. Ce­la prend des an­nées. J’ai par­ti­ci­pé au mee­ting de Me­lun l’an der­nier. Les struc­tures y sont bonnes. Il y a des in­gré­dients et un tra­vail de fond pour sor­tir de bons nageurs dans les an­nées à ve­nir. Les ré­sul­tats vont revenir. Quels sou­ve­nirs gar­dez- vous de votre pas­sage à Clichy ? Il y avait un cli­mat de confiance et de per­for­mance. Gé­rard Du­rand ( pré­sident du club, dé­cé­dé de­puis) of­frait toutes les ga­ran­ties. Il se bat­tait corps et âme pour ob­te­nir des sub­ven­tions pu­bliques et l’ap­pui de spon­sors. Sans son éner­gie, Clichy n’au­rait pas au­tant brillé. Et per­sonne n’était pré­pa­ré pour pour­suivre sa mis­sion.

Si on de­vait com­pa­rer Clichy à Mar­seille…

C’est in­com­pa­rable. Nous avons trois bas­sins à Mar­seille et toutes les struc­tures né­ces­saires pour le ni­veau in­ter­na­tio­nal. A Clichy, à l’époque, il n’y avait qu’un bas­sin de 25 m et six lignes d’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.