« C’est vrai que ça manque un peu de ro­man­tisme »

Aude, 33ans, était dé­jà mè­red’ un en­fant quand elle a ren­con­tré Guillaume

Le Parisien (Paris) - - Le fait du jour - FL. G.

Ils se sont ren­con­trés au su­per­mar­ché. C’est du moins l’his­toire qu’ils ra­content aux pa­rents et aux amis s’ex­ta­siant de­vant leur bé­bé. En réa­li­té, les pre­miers échanges étaient vir­tuels, sur Adop­teunmec. C’est le slo­gan du site, « Au su­per­mar­ché des ren­contres, les femmes font de bonnes af­faires » , qui a ins­pi­ré l’his­toire ima­gi­naire du jeune couple qui se ma­rie­ra cet été. « In­ter­net, ça peut don­ner un cô­té su­per­fi­ciel, je ne vou­drais pas que les gens pensent qu’on est en­semble par dé­faut » , ex­plique Guillaume, 35 ans. « C’est vrai que ça manque un peu de ro­man­tisme » , ad­met Aude, 33 ans. C’est lors­qu’elle se sé­pare, à 28 ans, du père de son pre­mier en­fant que la

Je conti­nuais à cher­cher une his­toire stable, avec quel­qu’un qui ac­cepte mon fils”

jeune femme ef­fec­tue ses pre­miers clics sur un site de ren­contres. « C’était la pa­nique. J’étais per­sua­dée que ma vie al­lait être nulle, qu’avec un en­fant, je n’al­lais ja­mais ren­con­trer quel­qu’un. » Aude dresse alors la liste des im­pos­sibles : « Je connais­sais tous mes col­lègues. Je ne pou­vais pas ren­con­trer quel­qu’un après le travail car je de­vais ren­trer chez moi m’oc­cu­per de mon fils. Et je n’ai ja­mais été une adepte des boîtes de nuit. » Sur le site de ren­contres, elle écarte les mes­sages truf­fés de fautes, pri­vi­lé­gie les hommes à la re­cherche d’his­toires sé­rieuses. Elle se fait vio­lence pour pas­ser le cap du pre­mier verre, gê­née d’avance des éven­tuelles « er­reurs sur la mar­chan­dise » . « J’ai ren­con­tré plus d’hommes en l’es­pace de trois mois qu’en dix ans » , ra­conte- t- elle. « Mais je conti­nuais à cher­cher une his­toire stable, avec un homme qui ac­cepte mon fils. » Quand elle voit Guillaume pour la pre­mière fois, elle ar­rête im­mé­dia­te­ment sa quête sur In­ter­net. Trois ans plus tard, le couple em­mé­nage en­semble, dé­cide d’avoir un en­fant. L’his­toire qu’ils leur ra­con­te­ront ? « La vé­ri­té ! Je pense que d’ici là ce se­ra vrai­ment ren­tré dans les moeurs. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.