Jou­bert se fait plai­sir

Le Parisien (Paris) - - Sports - SOT­CHI ( RUS­SIE) De l’un de nos en­voyés spé­ciaux ÉRIC BRU­NA

Dans l’Ice­berg, la soirée a été chaude en émo­tions. Alors que le Ja­po­nais Ha­nyu, 19 ans, vi­re­vol­tant sur « Pa­ri­sienne Walk­ways » , a éta­bli un nou­veau re­cord du monde du pro­gramme court ( 101,45), le tsar Ev­gue­ni Plu­shen­ko, 31 ans, a re­non­cé à cause d’un dos en miettes. Les Fran­çais ont connu des for­tunes di­verses.

Jou­bert, la belle par­ti­tion

Le Poi­te­vin, 29 ans, met­tra un terme à sa car­rière ce soir à l’is­sue du pro­gramme libre. Et il a quit­té le court le sou­rire aux lèvres et la tête haute à la 7e place ( 85,84 pts). « Je suis content, ce n’était pas évident, mais au fi­nal le men­tal a pris le des­sus. Je me suis écla­té, souffle le cham­pion du monde 2007, qui n’a fait au­cune faute. Ce­la me te­nait vrai­ment à coeur de bien fi­nir. Le pu­blic était der­rière moi et, pen­dant le pro­gramme, j’avais l’im­pres­sion d’être en ga­la. C’est agréable. » Lu­cide, le triple cham­pion d’Eu­rope ne rêve ce­pen­dant pas de mé­daille.

Amo­dio joue faux

La pres­ta­tion du Fran­ci­lien, 23 ans, a été à l’image de sa sai­son. Ti­mide, avec les deux prin­ci­pales dif­fi­cul­tés ( quad et triple axel) une nou­velle fois es­ca­mo­tées. « J’étais prêt à pa­rier que je fe­rais un pro­gramme clean, se dé­sole le cham­pion d’Eu­rope 2011, 14e ( 75,58 pts). Je n’ai pas ra­té un quad de­puis dix jours ici. C’est frus­trant. Peut- être que j’avais trop en- vie. Main­te­nant, il faut res­ter humble sur les scores que je peux at­teindre. C’est tant pis pour moi. »

Plu­shen­ko, disque rayé

La lé­gende du pa­ti­nage russe avait rê­vé d’une autre sor­tie. Ce­pen­dant, le tsar, sa­cré di­manche cham­pion olym­pique par équipes, était à bout. Opé­ré du dos il y a un an ( on lui a chan­gé un disque et pla­cé quatre vis), Plu­shen­ko, dont la sé­lec­tion aux Jeux aux dé­pens de l’étoile mon­tante Maxi Kov­tun avait fait dé­bat, a je­té l’éponge après l’échauf­fe­ment. Triste fin. « Je suis sin­cè­re­ment dé­so­lé. J’en ai presque pleu­ré. C’est vrai­ment dur, croyez- moi, lâche- t- il. Ce n’est pas de cette fa­çon que je vou­lais ter­mi­ner ma car­rière. Je suis très dé­çu. Mais j’ai fait de mon mieux. »

Sot­chi ( Rus­sie), hier. Brian Jou­bert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.