Les an­ciens jouent les ani­ma­teurs en­loges

Le Parisien (Paris) - - Sports - AR­NAUD HER­MANT

C’est un re­proche que tous les pro­prié­taires du PSG ont en­ten­du au moins une fois. Et ce quelle que soit leur époque. De Ca­nal + à Qa­tar Sports In­vest­ments, en passant par Co­lo­ny Ca­pi­tal, il leur a souvent été re­pro­ché de ne pas as­sez faire ap­pel aux an­ciens joueurs du club. Voire de les mé­pri­ser et de les te­nir vo­lon­tai­re­ment à l’écart mal­gré leurs offres de ser­vice. Les di­ri­geants ac­tuels ne sont pas res­tés in­sen­sibles à ces pro­po­si­tions. Le ser­vice mar­ke­ting du club, en col­la­bo­ra­tion avec Alis­tair Spiers, le di­rec­teur des opé­ra­tions hos­pi­ta­li­té, gère cette ini­tia­tive.

n1 000 € cha­cun par match

De­puis la ré­cep­tion de Lille le 22 dé­cembre, d’an­ciennes gloires du PSG, re­grou­pées sous l’ap­pel­la­tion Club des lé­gendes, viennent faire des ani­ma­tions les soirs de match au­près des 2 700 VIP qui suivent les matchs dans les dif­fé­rentes loges. Ils sont cinq pour l’heure mais, à terme, la pe­tite équipe de­vrait s’étof­fer. Au­jourd’hui, les lé­gendes s’ap­pellent Lu­do­vic Giuly, Edouard Cis­sé, Jé­rôme Alon­zo, Ama­ra Sim­ba et Laurent Four­nier. Pour leur pres­ta­tion, ils touchent en­vi­ron 1 000 € cha­cun par match plus les dé­fraie­ments liés à leur ve­nue à Pa­ris pour ceux qui ré­sident en pro­vince. « J’adore tchat­cher, c’est fait pour moi, ri­gole Jé­rôme Alon­zo, l’an­cien gar­dien de but pa­ri­sien, ac­tuel­le­ment à Sot­chi pour France Té­lé­vi­sions. Je suis très flat­té d’avoir été choi­si. C’est la preuve que l’on a vé­cu la même his­toire, c’est très gra­ti­fiant et sym­pa de mettre un pied dans ce su­perbe pro­jet. » En quoi consistent les in­ter­ven­tions des an­ciens? « On parle du match, du contexte, de l’ad­ver­saire, de nos ex­pé­riences et du club, ex­plique Ama­ra Sim­ba, spec­ta­cu­laire at­ta­quant pa­ri­sien entre 1986 et 1993. On donne aus­si notre avis et on re­met des ca­deaux aux vain­queurs des jeux­con­cours. Puis on signe des au­to­graphes et on pose pour des pho­tos. » « J’ai de­man­dé à cou­vrir le plus souvent pos­sible les ren­contres face aux clubs où j’ai joué aus­si, comme face à Nantes le 19 jan­vier, pour­suit Alon­zo. J’ai ain­si pu par­ler de Ki­ta et des Ca­na­ris. » Cette nou­veau­té est ap­pré­ciée par les clients VIP du PSG. « C’est une bonne idée, confirme Ni­co­las, un ha­bi­tué des loges du Parc. C’est tou­jours fort de cô­toyer une an­cienne gloire du club et de bé­né­fi­cier de son ana­lyse tech­nique. C’est plus va­lo­ri­sant qu’avant, où ça fai­sait ca­fé du com­merce avec un spea­ker. Dans tous les grands clubs eu­ro­péens, ça se fait. C’est bien que le PSG s’y mette. » A terme, le club sou­haite di­ver­si­fier les in­ter­ven­tions des membres du Club des lé­gendes en les as­so­ciant, par exemple, aux ac­tions de la Fon­da­tion PSG.

( PSG/ C. Ga­velle.)

Parc des Princes, le 22 dé­cembre 2013. Laurent Four­nier, Jé­rôme Alon­zo, Ama­ra Sim­ba, Lu­do­vic Giu­li et Edouard Cis­sé com­posent pour l’ins­tant le Club des lé­gendes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.