Lu­do­vic se­fai­tun­nom

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - FRANCK GINESTE

Il m’a fal­lu un temps d’adap­ta­tion” Lu­do­vic, ai­lier ar­ri­vé cet été

de Ligue 2 por­tu­gaise

ÀC­ré­teil, un Lu­do­vic peut en ca­cher un autre. Lu­do­vic Ge­nest, l’at­ta­quant ar­ri­vé du SC Bas­tia ( L 1) au mer­ca­to d’hi­ver, a mar­qué les es­prits dès ses dé­buts cris­to­liens en dé­li­vrant deux passes dé­ci­sives contre Cler­mont ( 2- 0) la se­maine der­nière. Au­teur, lui, du pre­mier but, Alexandre Lu­do­vic Ri­bei­ro Pe­rei­ra, dit Lu­do­vic, a eu be­soin de bien plus de temps pour ré­pondre aux at­tentes.

Le mi­lieu of­fen­sif de poche ( 1,69 m, 58 kg), ve­nu cet été de Fei­rense ( L 2 por­tu­gaise), est l’un des hommes en forme du mo­ment. Il y a quinze jours à Istres, le Por­tu­gais de 23 ans avait dé­jà ou­vert son comp­teur : passe dé­ci­sive et but, sans em­pê­cher la dé­faite ( 3- 2). « Le dé­clic ! Le coach ( Jean- Luc Vas­seur) me de­man­dait d’être plus dé­ci­sif car c’est le job d’un ai­lier. Psy­cho­lo­gi­que­ment, ça m’a fait du bien » , re­con­naît le na­tif des Ulis ( Es­sonne), par­ti à 10 ans au Por­tu­gal, où on le bap­ti­sa Lu­do­vic « parce que les gens ne connais­saient pas ce pré­nom et le trou­vaient bi­zarre » …

L’an­cien pen­sion­naire du centre de for­ma­tion du FC Por­to pen­dant une sai­son, où il a cô­toyé l’ac­tuel in­ter­na­tio­nal Jo­sué, a ain­si fait taire les scep­tiques du stade Du­vau­chelle, qui dou­taient de son ap­port. A juste titre. Alors qu’il comp­tait huit ren­contres de L 2 à son ac­tif, dont cinq comme remplaçant, avant la trêve, il est de­puis la re­prise sys­té­ma­ti­que­ment ti­tu­laire ( soit cinq matchs). « Il m’a fal­lu un temps d’adap­ta­tion, avoue- t- il. C’est la pre­mière fois que je jouais en France, c’est peut- être pour ça que j’ai eu du mal à m’im­po­ser. J’étais chez moi à Fei­rense, où j’ai joué huit ans. Puis, la L 2 fran­çaise est beau­coup plus forte qu’au Por­tu­gal. Mais je ne pou­vais pas être sa­tis­fait de ma pre­mière par­tie de sai­son. » L’ex- in­ter­na­tio­nal des moins de 21 ans a même dû pas­ser par la case ré­serve en DH, contre Les Ulis le 1 dé­cembre. Un bap­tême dou­lou­reux ponc­tué par une ex­pul­sion « pour une em­brouille » et une sus­pen­sion de quatre matchs. Signe d’un cer­tain ma­laise ? « C’est un mo­ment où je ne jouais pas, je n’étais pas su­per bien et j’ai mal ré­agi, confirme- t- il. Ça m’a fait bi­zarre de jouer en DH, je n’étais pas ha­bi­tué. C’est ma pre­mière ex­pul­sion. Je re­grette et je ne le re­fe­rai plus. Mais c’était peut- être un mal pour un bien, ça m’a fait ré­flé­chir. »

La dis­cus­sion avec son en­traî­neur pen­dant la trêve semble aus­si avoir por­té ses fruits. « Il a connu une passe dif­fi­cile, mais il s’est re­mis en ques­tion et a re­pris confiance, juge Vas­seur. Il y a eu une prise de conscience. Il avait des sou­cis de pla­ce­ment dé­fen­sif, car il adore at­ta­quer, et d’ef­fi­ca­ci­té of­fen­sive. En ré­glant les pre­miers, il en a fait de même pour les se­conds. » Au- de­là des sta­tis­tiques, son in­fluence dans le jeu a en ef­fet aus­si pris du volume. « Au Por­tu­gal, je n’étais pas ha­bi­tué à dé­fendre au­tant, re­con­naît l’in­té­res­sé. Main­te­nant, je com­prends ce que le coach veut. Je sais que j’ai le ni­veau et que je peux ai­der l’équipe à se main­te­nir. »

( LP/ Cédric Le­cocq.)

Stade Du­vau­chelle ( Cré­teil), le 7 fé­vrier. Après une pre­mière par­tie de sai­son plu­tôt dis­crète, Lu­do­vic com­mence à ré­pondre aux at­tentes de son coach, Jean- Luc Vas­seur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.