Chan­son fran­çaise: la guerre des quo­tas

Si les Vic­toires de la mu­sique fêtent ce soir la ri­chesse de la pro­duc­tion, les prin­ci­pales ra­dios FM vou­draient dif­fu­ser moins de titres fran­co­phones.

Le Parisien (Paris) - - Loisirs et Spectacles - EM­MA­NUEL MAROLLE

« L’idée re­çue qui consiste à dire que le fran­çais sonne moins bien que l’an­glais m’agace. Je me bats contre ça. » Le com­men­taire est si­gné Stro­mae, grand fa­vo­ri des Vic­toires de la mu­sique, qui se­ront dif­fu­sées de­puis le Zé­nith en di­rect sur France 2, à par­tir de 20 h 45. L’ar­tiste a six no­mi­na­tions, no­tam­ment dans les ca­té­go­ries reines : ar­tiste, chan­son et album de l’an­née. Son sacre pro­bable ne fe­ra que confir­mer son énorme suc­cès por­té par ses tubes « Pa­paou­tai » , « For­mi­dable » , « Tous les mêmes » . Du pain bé­nit pour les FM qui ne se privent pas de pas­ser en boucle ses singles. Et pour cause. De­puis vingt ans, les sta­tions sont obli­gées de dif­fu­ser 40 % de mu­sique fran­co­phone, se­lon la loi des quo­tas. Un dis­po­si­tif qui pour­rait être re­mis en cause.

nUn choix trop res­treint

C’est un rap­port du CSA qui a mis le feu aux poudres, il y a quelques se­maines, en en­vi­sa­geant l’as­sou­plis­se­ment de la loi. « Il ne s’agit pas de re­mettre en cause les quo­tas, tem­père d’em­blée Fran­cine Ma­ria­ni- Du­cray, pré­si­dente du groupe mu­sique au Con­seil su­pé­rieur de l’au­dio­vi­suel. Mais il faut s’adap­ter à l’évo­lu­tion des ar­tistes qui ne chantent plus tou­jours en fran­çais, à l’heure d’In­ter­net, où l’on peut écou­ter li­bre­ment ce que l’on veut. »

Ce se­rait donc de plus en com­pli­qué de trou­ver as­sez de chan­sons en fran­çais pour consti­tuer 40 % de sa pro­gram­ma­tion. Faux, ré­torquent les pro­fes­sion­nels du disque. « 16 000 titres en fran­çais ont été pro­duits en 2013, ex­plique Guillaume Leblanc, di­rec­teur du Syn­di­cat na­tio­nal de l’édi­tion pho­no­gra­phique ( Snep), qui dé­fend les in­té­rêts des mai­sons de disques. 1 000 ont été pro­po­sés aux ra­dios. Et la moi­tié des dif­fu­sions fran­co­phones se concentre sur 50 titres et 39 ar­tistes, qui tournent en boucle. On ne de­mande pas la lune, mais au moins que les ra­dios élar­gissent un peu à dix ou quinze ar­tistes sup­plé­men­taires. Elles ne vont pas nous faire croire qu’elles ne peuvent pas les trou­ver dans les 1 000 titres pro­po­sés ! »

Le Snep s’ap­puie aus­si sur un son­dage ré­cent qui montre que pour 76 % des Fran­çais la ra­dio reste le mé­dia le plus im­por­tant pour dé­cou­vrir des chan­sons, même si 61 % es­timent qu’on y en­tend trop souvent la même chose. Pour lut­ter contre cette ten­dance, le Snep vou­drait qu’on ne comp­ta­bi­lise plus dans les quo­tas les dif­fu­sions de cer­tains ar­tistes lors­qu’ils fran­chissent un cer­tain seuil, par exemple plus de 120 ou 150 pas­sages par mois. Un scan­dale pour les prin­ci­pales ra­dios FM. Neuf d’entre elles, dont RFM, NRJ, Vir­gin Ra­dio, se sont ras­sem­blées en col­lec­tif sous la ban­nière « Pour que ma ra­dio reste libre » , et ont dif­fu­sé des mes­sages sur leur an­tenne fin jan­vier. « Pour nous, ce­la re­vient à une mise sous tu­telle, s’agace Jé­rôme Fou­que­ray, di­rec­teur gé­né­ral de Fun Ra­dio et de RTL 2. Dif­fu­ser souvent cer­tains titres est in­hé­rent à notre mé­tier. Nous pro­gram­mons des tubes que les gens ont en­vie d’en­tendre, en sa­chant que les au­di­teurs ne nous écoutent en moyenne que soixante à qua­tre­vingts mi­nutes par jour. De plus, pour cer­taines ra­dios comme FG ou Fun Ra­dio, spé­cia­li­sées dans la dance ou les mu­siques élec­tro­niques, la pro­duc­tion fran­co­phone est proche de zé­ro. Les choses ont chan­gé de­puis 1994. »

Le dé­bat res­semble à un dia­logue de sourds, même si pour l’ins­tant Au­ré­lie Filippetti a cou­pé court à toute po­lé­mique. La mi­nistre de la Culture, qui a com­man­dé un rap­port sur le thème « Mu­sique dans les mé­dias » , a af­fir­mé qu’elle ne comp­tait pas re­mettre en cause les quo­tas.

Zé­nith de Pa­ris ( XIXe), hier soir. In­do­chine est no­mi­né pour la Vic­toire du meilleur album rock avec « Black Ci­ty Pa­rade » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.