C’est l’au­di­teur qui dé­cide

Le Parisien (Paris) - - Loisirs et Spectacles - SYL­VAIN MERLE, AVEC E. M.

a plu­part des ra­dios mu­si­cales, des gé­né­ra­listes aus­si telle RTL, me­surent ré­gu­liè­re­ment la cote d’amour des mor­ceaux qu’elles dif­fusent au­près des au­di­teurs. No­tam­ment leur play­list des nou­veau­tés ( NDLR : la liste des chan­sons ré­centes dif­fu­sées à l’an­tenne), soit des titres de moins de six mois. Un gros tube passe ain­si jus­qu’à douze fois par jour sur Fun Ra­dio, toutes les 80 mi­nutes, et onze fois pour NRJ. Dans cette ca­té­go­rie reine, on trouve ac­tuel­le­ment sur cette der­nière « Zom­bie » de Maître Gims, « So­mew­here On­ly We Know » de Li­ly Al­len et « Hap­py » de Phar­rell Williams. Un titre star que Fun ma­traque éga­le­ment, tout comme « Born Again » d’Ah­zee. « Ce sont ceux que les au­di­teurs ont le plus en­vie d’en­tendre » , es­time Sé­bas­tien Jo­seph, di­rec­teur d’an­tenne de Fun Ra­dio.

LnDes tests par té­lé­phone

Les deux play­lists de Fun ( 40 mor­ceaux) et de NRJ ( 60) sont tes­tées chaque se­maine au té­lé­phone. « On fait écou­ter dix se­condes de chaque titre, ils nous ré­pondent s’ils aiment ou non, ou s’ils l’ont trop en­ten­du » , conti­nue Sé­bas­tien Jo­seph. La voix des « P1 » — les per­sonnes qui dé­clarent spon­ta­né­ment écou­ter Fun Ra­dio — est pré­pon­dé­rante : un titre que les P1 sont trop nom­breux à ne plus ap­pré­cier sort de la liste. Sur NRJ, ils sont 250 per­sonnes à don­ner leur avis chaque se­maine, des fi­dèles de la sta­tion, des ha­bi­tués d’autres ra­dios ou des au­di­teurs oc­ca­sion­nels de la FM. Les ques­tions sont simples : « con­nais­sez- vous ? » « est- ce que vous ado­rez ou ai­mez beau­coup ou n’ai­mez pas, voire dé­tes­tez ? » , « en avez- vous marre de l’en­tendre ? » . « L’au­di­teur passe ra­re­ment d’un j’aime à un j’aime pas, mais plu­tôt à on a trop en­ten­du » , pour­suit Sé­bas­tien Jo­seph. « I Got­ta Fee­ling » , des Black Eyed Peas, par exemple, est « à un très haut ni­veau de trop en­ten­du » .

Du cô­té des gé­né­ra­listes, France In­ter et Eu­rope 1 se passent des tests, RTL y a sys­té­ma­ti­que­ment re­cours. « Quand on entre un titre dans notre liste, c’est qu’on a foi en lui, pré­cise Pas­cal Amiaud, res­pon­sable de la pro­gram­ma­tion mu­si­cale de RTL. En­suite, l’au­di­teur le conforte ou non. » La play­list nou­veau­tés de RTL compte 22 titres, 24 chez Eu­rope 1 et 80 à France In­ter.

Qu’elles testent ou non, les ra­dios pro­cèdent avant tout par coup de coeur. Des co­mi­tés d’écoute se réunissent chaque se­maine, le mar­di comme à France In­ter, Fun Ra­dio ou NRJ, ou deux fois par mois à Eu­rope 1 et RTL pour choi­sir des nou­veau­tés. Elles ont maxi­mum deux mois pour faire leurs preuves.

( LP/ Tho­mas Mo­rel- Fort.)

Stro­mae, sen­sa­tion de l’an­née, passe en boucle sur les ra­dios.

Maître Gims.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.