Cor­chia à Lille : c’est non !

L

Le Parisien (Paris) - - Sports - L.F.

e Co­mi­té na­tio­nal olym­pique et spor­tif fran­çais (CNOSF), sai­si par Lille qui contes­tait la non-ho­mo­lo­ga­tion du contrat du dé­fen­seur Sé­bas­tien Cor­chia, ar­ri­vé fin jan­vier en pro­ve­nance de So­chaux, a ren­du un avis dé­fa­vo­rable. « Après avoir écou­té les ar­gu­ments des di­ri­geants lil­lois, le CNOSF a d’abord sou­li­gné l’ef­fort consen­ti par le Losc dans son en­tre­prise de ré­duc­tion de sa masse sa­la­riale. Il n’a tou­te­fois pas sou­hai­té s’op­po­ser à la dé­ci­sion de prin­cipe ren­due par la DNCG le 5 fé­vrier », écrit le club nor­diste dans un com­mu­ni­qué pu­blié sur son site In­ter­net.

Lille ne va pas por­ter l’af­faire de­vant le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif, et le joueur, âgé de 23 ans, va donc de­voir re­tour­ner à So­chaux. Football Ch­ris­tophe Gal­tier, l’en­traî­neur des Verts, s’est dit « flat­té », hier, de voir son nom cité pour di­ri­ger l’OM l’été pro­chain. « Il n’y a rien entre l’OM et moi », pré­cise-t-il néan­moins avant le choc entre les deux équipes, de­main. Jo­sé Anigo, l’en­traî­neur mar­seillais qui quit­te­ra le banc en fin de sai­son, a quant à lui ou­vert la porte à son ho­mo­logue : « Pour­quoi pas. C’est un mec qui a joué ici […] Au­jourd’hui, il fait par­tie des meilleurs en­traî­neurs de France. » Ar­se­nal a fait grim­per ses ré­serves en cash de 121,8 à 146,7 M€ grâce aux bons ré­sul­tats fi­nan­ciers du groupe et mal­gré une perte de 2,7 M€ sur les six pre­miers mois de la sai­son, a an­non­cé le pré­sident des Gun­ners Chips Kes­wick. Die­go Ma­ra­do­na a an­non­cé avoir pré­sen­té un re­cours de­vant l’Union eu­ro­péenne (UE) dans son conflit avec le fisc ita­lien, qui lui ré­clame 40 M€. Ney­mar, re­mis de son en­torse d’une che­ville, a re­çu le feu vert mé­di­cal pour re­jouer avec le FC Barcelone au­jourd’hui en Cham­pion­nat d’Espagne. La Fé­dé­ra­tion es­pa­gnole a sanc­tion­né l’At­lé­ti­co Ma­drid d’une simple amende de 600 € après qu’un spec­ta­teur a lan­cé un bri­quet au visage de Cris­tia­no Ro­nal­do mar­di au stade Cal­de­ron lors du match de Coupe du Roi contre le Real (0-2). Jo­sé Mou­rin­ho a ré­pon­du hier à Ar­sène Wen­ger qui lui re­pro­chait d’avoir « peur de l’échec ». « A sup­po­ser qu’il ait rai­son, a glis­sé l’en­traî­neur de Chel­sea au su­jet de son ho­mo­logue d’Ar­se­nal, c’est parce que je n’en ai pas connu beau­coup. La réa­li­té, c’est que lui est un spé­cia­liste. Huit ans sans rien ga­gner, c’est un échec. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.