« J’ai cru à un trem­ble­ment de terre »

Nami, employée de la cho­co­la­te­rie A l’etoile d’or

Le Parisien (Paris) - - Paris - Pro­pos re­cueillis PAR C.B.

Ré­fu­giée dans le ca­fé qui fait face à la cho­co­la­te­rie, Nami, l’employée de la bou­tique A l’Etoile d’or peine à se re­mettre de ses émo­tions. Les mains en­core vê­tues des gants blancs qu’elle uti­lise pour ser­vir les chocolats, elle ras­sure ses proches au té­lé­phone d’une voix fluette. « J’étais dans la bou­tique avec De­nise Aca­bo (NDLR : la pa­tronne) et un client lors­qu’il y a eu un bruit énorme. Le sol a bou­gé, tout est de­ve­nu blanc. Moi qui suis ja­po­naise, j’ai cru quelques se­condes à un trem­ble­ment de terre, avant de réa­li­ser ce qui ve­nait de se pas­ser », souffle la jeune femme. « Mais il y a quand même eu des signes avant­cou­reurs, sou­lève-t-elle : une de­mi­heure avant l’ac­ci­dent, nous avons toutes les deux sen­ti une forte odeur de gaz pro­ve­nant du sous-sol de l’immeuble qui est en tra­vaux, comme s’il y avait une fuite. Et puis, c’est de­ve­nu tel­le­ment in­sou­te­nable que nous sommes al­lées voir les ou­vriers, en bas pour leur de­man­der de quoi il s’agis­sait, mais ça n’avait pas l’air de les in­quié­ter… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.