Il­les­bluf­fe­tous

Le Parisien (Paris) - - Fait du jour - BER­TRAND MÉ­TAYER

Son saut a sub­ju­gué le monde. Les spé­cia­listes de la perche en pre­mier. Quelques mi­nutes après l’ex­ploit de La­ville­nie, Jean Gal­fione était en­core sous le choc. « Re­naud nous sur­prend tout le temps, re­con­nais­sait le cham­pion olym­pique de la perche en 1996. Quand il est de­ve­nu deuxième per­chiste de tous les temps, je trou­vais dé­jà ce­la fa­bu­leux et ex­cep­tion­nel. Je pen­sais qu’il était le seul ca­pable de battre ce re­cord mais pas aus­si tôt. Il a pro­gres­sé à une telle vi­tesse, c’est hal­lu­ci­nant. Faire mieux que Bub­ka c’est comme al­ler plus vite qu’Usain Bolt, avoir de meilleures stats que Mi­chael Jor­dan. Il dé­trône une lé­gende. » « Je sais que les re­cords sont faits pour être bat­tus mais ce­lui de Bub­ka était par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile, glisse Jean- Claude Perrin, l’en­traî­neur aux 20 re­cords du monde à la perche. Je suis content que ce soit un Fran­çais qui ait la peau du gros ours. Chez lui en plus ! Ce­la a une sa­veur qui n’a pas de nom. C’est une sa­tis­fac­tion pour tous les ath­lètes, les en­traî­neurs et un peu pour moi. C’est toute la fa­mille de la perche qui est à la fête. » « Re­naud a ac­com­pli un rêve tel­le­ment ce re­cord de Bub­ka pa­rais­sait in­tou­chable, s’en­thou­siasme Ber­nard Am­sa­lem, le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise d’ath­lé­tisme. De­puis quelques se­maines, on le sen­tait en très grande forme. C’est un homme de dé­fi qui tra­vaille énor­mé­ment, il est au fir­ma­ment de son art, mais ce n’est pas fi­ni. Il pour­ra cer­tai­ne­ment battre ce re­cord dans les mois ou les an­nées qui viennent. »

Un des­tin que peu au­raient pu pré­dire il y a quelques an­nées. « Tous les gens qui disent qu’ils ont tou­jours pen­sé que Re­naud se­rait un grand cham­pion sont des men­teurs, avance Gal­fione. En Es­poirs, on ne le voyait pas pas­ser plus de 5,70 m ou 5,80 m. Il a fran­chi un cap vers 21 ou 22 ans. Il a ré­pon­du pré­sent dès sa pre­mière sai­son en de­ve­nant cham­pion d’Eu­rope en salle. Après, c’est par­ti. Re­naud n’est pas très grand, pas très fort, pas très ra­pide et quand on le voit, on ne se dit pas qu’il est re­cord­man de saut à la perche. C’est un type nor­mal qui prouve que, quelles que soient ses qua­li­tés, on peut y ar­ri­ver. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.