LesSé­fa­rades in­vi­té­sau­re­tour

Le Parisien (Paris) - - Politique -

Plus de cinq siècles après que leurs an­cêtres ont été chas­sés d’Espagne par les rois ca­tho­liques en 1492 lors de la Re­con­quête, les des­cen­dants des juifs sé­fa­rades pour­ront ac­qué­rir la na­tio­na­li­té es­pa­gnole. Adop­tée il y a quelques jours par le gou­ver­ne­ment Ra­joy, cette pro­po­si­tion de loi doit main­te­nant être vo­tée par le Par­le­ment.

A par­tir de 1492, plus de 200 000 juifs furent dans l’obli­ga­tion de se conver­tir au ca­tho­li­cisme, sous peine d’être ex­pul­sés. « Je peux vous as­su­rer que l’im­mense ma­jo­ri­té des Es­pa­gnols, quelles que soient leurs opi­nions po­li­tiques, qu’ils soient fa­vo­rables au gou­ver­ne­ment ou dans l’op­po­si­tion, est d’ac­cord pour dire que nous avons com­mis une er­reur his­to­rique il y a cinq siècles » , a jus­ti­fié le mi­nistre de la Jus­tice es­pa­gnol. Jus­qu’à pré­sent, les can­di­dats à la na­tu­ra­li­sa­tion de­vaient en contre­par­tie aban­don­ner leur na­tio­na­li­té ac­tuelle, souvent is­raé­lienne. Une clause qui dis­pa­raît du nou­veau pro­jet de loi. Se­lon le jour­nal « El País » , 3,5 mil­lions de per­sonnes se­raient concer­nées par ces pos­sibles na­tu­ra­li­sa­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.