L’es­pionne quil’ai­mait­trop

Le Parisien (Paris) - - Politique - A. C.

C’est une af­faire digne d’un scé­na­rio hol­ly­woo­dien que ré­vèle le quo­ti­dien mon­tréa­lais « la Presse » . Une agente des ser­vices secrets ca­na­diens a été dé­mise de ses fonc­tions en rai­son d’une liai­son amou­reuse qu’elle au­rait eu avec un homme d’af­faires ca­na­dien d’ori­gine ira­nienne nom­mé Arian Azar­bar. Fai­sant par­tie d’un ser­vice cen­sé an­ti­ci­per la me­nace ter­ro­riste, cette femme en­quê­tait sur des voyages ju­gés « sus­pects » de cet hommes d’af­faire, ain­si que sur ses re­la­tions avec son pays d’ori­gine. Arian Aza­bar n’est ac­cu­sé de rien, mais avait des an­té­cé­dents de droit com­mun avec la jus­tice. Suf­fi­sant pour être sur­veillé comme un es­pion ira­nien po­ten­tiel…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.