Eton­nantBu­ca­rest

Le Parisien (Paris) - - Mon Dimanche -

n le pense triste, gris et peu ave­nant. Il suf­fit de le­ver un peu les yeux pour s’as­su­rer du contraire. Une ba­lade dans les rues de Bu­ca­rest, ca­pi­tale rou­maine au­tre­fois sur­nom­mée le Pe­tit Pa­ris, per­met de lire l’his­toire tour­men­tée du pays sur ses fa­cades.

L’éclec­tisme est de mise, entre de ma­gni­fiques pa­lais néo­ba­roques, des bâ­ti­ments néo­clas­siques d’ins­pi­ra­tion fran­çaise conçus par des ar­chi­tectes ayant fait leurs armes aux Beaux- Arts de Pa­ris, des construc­tions de bé­ton is­sues des an­nées de com­mu­nisme et de nou­veaux buil­dings de bu­reaux de­puis que le ca­pi­ta­lisme est de mise.

A ne pas man­quer, la vi­site du gi­gan­tesque pa­lais du Par­le­ment ( 25 lei, soit 5,50 € l’en­trée) : une fo­lie ar­chi­tec­tu­rale qu’on doit à l’an­cien

Odic­ta­teur com­mu­niste Ni­co­lae Ceaușes­cu, qui vou­lait en faire un « pa­lais du peuple » . Deuxième plus grand bâ­ti­ment ad­mi­nis­tra­tif du monde après le Pen­ta­gone, il im­pres­sionne par ses cotes hors norme : 270 m de long pour 240 m de large, 350 000 m2 « ha­bi­tables » ré­par­tis en 1 100 pièces sur 12 étages, dont 4 en sous- sols et un abri an­ti­ato­mique !

Les fê­tards pro­fi­te­ront, eux, de l’ani­ma­tion des rues pié­tonnes du centre- ville qui s’égayent chaque soir, y com­pris en se­maine, au­tour de bars dan­sants et de pubs joyeux et bruyants, as­si­dû­ment fré­quen­tés par la jeu­nesse rou­maine. Les prix des consom­ma­tions ( pas plus de l’équi­valent d’un ou deux eu­ros le verre) in­vitent à res­ter jus­qu’au bout de la nuit… qui s’éter­nise jus­qu’au pe­tit ma­tin à Bu­ca­rest.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.