Londres et New York ont le leur

Le Parisien (Paris) - - Mon Dimanche - C. L.

Ques­tions pour un cham­pion : quelle ville compte le plus d’obélisques égyp­tiens ? La ré­ponse est Rome, dont les rues s’ornent de 4 de ces mo­nu­ments. Ce­pen­dant, à la dif­fé­rence de ce­lui de Pa­ris, ceux- ci furent ra­me­nés sous l’Em­pire ro­main, entre les Ier et IIIe siècles de notre ère. Un autre, tou­jours trans­por­té par les Ro­mains, se trouve à Is­tan­bul, l’exCons­tan­ti­nople. Au XIXe, seules 2 autres mé­tro­poles ont cé­dé à la mode égyp­tienne. A Londres, un obé­lisque trône en­core quai Vic­to­ria. A New York, il est ins­tal­lé à Cen­tral Park. Quant aux autres obélisques qu’on peut voir en France ( Arles, Nan­cy, bois de Vin­cennes…) ou aux Etats- Unis ( Wa­shing­ton), ils ne sont en rien égyp­tiens.

L’obé­lisque de New York à Cen­tral Park.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.