« In­ti­mi­té sou­hai­tée… »

Le Parisien (Paris) - - Société - F. D.

est un pe­tit pan­neau de porte en car­ton comme on en trouve dans les hô­tels. Mais, au lieu du tra­di­tion­nel et un peu sec « ne pas dé­ran­ger » , le texte de­mande « In­ti­mi­té sou­hai­tée, mer­ci de res­pec­ter ! » avec une pe­tite clé en forme de coeur ( pho­to). Ce pan­neau, c’est le site In­ter­net Quin­ques­sence, dé­dié à la sexua­li­té des plus de 50 ans, qui l’a ima­gi­né… pour les mai­sons de re­traite. « L’al­lu­sion est très dis­crète. Libre aux ré­si­dants de le pla­cer sur leur porte pour lire ou som­no­ler, l’es­sen­tiel est qu’ils s’em­parent de leur droit à l’in­ti­mi­té ! » ex­plique Caroline Le­moine, fon­da­trice du site. Ces pan­neaux, elle les offre aux mai­sons de re­traite qui ac­ceptent de té­moi­gner sur le site de leur en­ga­ge­ment pour pro­mou­voir le res­pect de l’in­ti­mi­té : pro­cé­dures, ré­flexions, anec­dotes, prises de conscience… Dans les Eh­pad, rap­pelle- t- elle, qua­si­ment per­sonne n’a de clé ou de ver­rou à sa chambre. Et, avec les meilleures in­ten­tions du monde, le per­son­nel peut en­trer jus­qu’à 20 fois par jour en se conten­tant de frap­per et d’ou­vrir si­mul­ta­né­ment la porte. « Un pe­tit car­ton comme le nôtre, c’est le b. a.- ba de l’in­ti­mi­té es­time Caroline Le­moine. Même si tout va dans le bon sens au­jourd’hui, rien n’est ga­gné. La preuve, quand la mi­nistre Mi­chèle De­lau­nay a évo­qué la né­ces­si­té de res­pec­ter le droit à la sexua­li­té des per­sonnes âgées, elle a été ra­brouée par des n’a- t- elle pas mieux à faire ? Comme si c’était un ca­price ou une pec­ca­dille ! » www. quin­ques­sence. fr.

C’

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.