De­sa­ni­maux aus­siont­le­sens du­rythme !

L’

Le Parisien (Paris) - - Société -

être hu­main n’est pas le seul à avoir le sens du rythme. Cer­tains ani­maux savent aus­si écou­ter et sen­tir la mu­sique, se­lon une étude qui vient d’être pré­sen­tée à Bos­ton ( Etats- Unis) lors de la confé­rence an­nuelle de l’As­so­cia­tion amé­ri­caine pour le dé­ve­lop­pe­ment des sciences.

Par­mi les rares es­pèces do­tées de cette ca­pa­ci­té com­plexe, qui fait in­ter­ve­nir de nom­breuses ré­gions du cer­veau, il y a les singes bo­no­bos. Patricia Gray, pro­fes­seur à l’uni­ver­si­té de Caroline du Nord, a réus­si il y a dix ans à en­sei­gner la bat­te­rie à cer­tains d’entre eux.

« Les bo­no­bos sont ex­trê­me­ment sen­sibles aux sons » , a- t- elle re­mar­qué. De­puis, la scien­ti­fique conti­nue de s’in­té­res­ser à ces singes, avec qui les hu­mains par­tagent 98,7 % de leur ADN, dans l’es­poir de mieux com­prendre notre propre sens mu­si­cal. Il y a aus­si l’ota­rie Ro­nan, qui do­de­line sur « Boo­gie Won­der­land » , le tube du groupe funk Earth Wind and Fire, et un ca­ca­toès qui se ba­lance sur les Backs­treet Boys. Une ri­poste ver­tueuse au jeu d’al­cool Nek­no­mi­na­tion s’or­ga­nise sur le Web. Plu­tôt que de se fil­mer en train d’en­chaî­ner les verres d’al­cool et d’in­vi­ter trois co­pains à re­le­ver le dé­fi avant de pos­ter le film sur Fa­ce­book, il s’agit de pu­blier la vi­déo de soi en train de faire une ac­tion in­tel­li­gente, comme of­frir un re­pas à un SDF ou ai­der un dé­mu­ni sur la page Smart No­mi­na­tion. Le co­ro­na­vi­rus a fait un 60e mort en Ara­bie saou­dite. La ma­la­die, qui pro­voque des troubles res­pi­ra­toires et des in­suf­fi­sances ré­nales ra­pides, a tué un jeune homme de 22 ans at­teint d’un can­cer a in­di­qué le mi­nis­tère de la San­té saou­dien. Au to­tal, 145 cas ont été re­cen­sés dans le pays de­puis l’ap­pa­ri­tion de la ma­la­die en sep­tembre 2012.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.