Il faut sa­voir sai­sir les op­por­tu­ni­tés”

Le Parisien (Paris) - - Jeuxolympiques D'hiver - ERIC BRU­NA

même chu­té lors de son re­lais), et on connaît l’im­por­tance de cette mé­daille. Les autres na­tions sont d’ailleurs ve­nues nous fé­li­ci­ter. Ils savent qu’on est costauds et me­surent la va­leur de ce qu’on a fait. »

Comme d’ha­bi­tude, les Fran­çais ont su faire preuve de cou­rage et d’ab­né­ga­tion. Mais cette fois, la piste a glis­sé dans le bon sens. « A chaque fois on était dans le coup, souffle Mau­rice Ma­ni­fi­cat, qui, comme Gaillard, était de la mésa­ven­ture 2010. Les gens croyaient en nous mais ce­la ne pas­sait pas. Au mi­lieu des na­tions nor­diques, il n’y a vrai­ment pas beau-

Mau­rice Ma­ni­fi­cat coup de place. Il faut sa­voir sai­sir les op­por­tu­ni­tés. C’est pour ça qu’on est tel­le­ment heu­reux, tel­le­ment à bloc. J’en pleu­rais avant la fin ( NDLR : pen­dant le der­nier re­lais de Per­rillat- Boi­teux). » S’ils avaient dé­jà le res­pect de leurs pairs, les Quatre Fan­tas­tiques vont don­ner une nou­velle image à leur sport, souvent re­lé­gué dans l’ombre par les per­for­mances des cou­sins du biathlon ou du com­bi­né nor­dique. « On était un peu les pa­rents pauvres, ob­serve Ma­ni­fi­cat. A force de voir les autres faire des mé­dailles, tout le monde pense que c’est fa­cile. Main­te­nant, il faut juste es­pé­rer qu’elle en ap­pel­le­ra d’autres. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.