« LePSGest­fa­vo­ri »

An­toi­neG­riez­mann, at­ta­quant­de­laRealSo­cie­dad

Le Parisien (Paris) - - Sports - SAN SE­BAS­TIAN ( ESPAGNE) De notre cor­res­pon­dant Pro­pos re­cueillis par RO­BIN DE­LORME

An­toine Griez­mann a croi­sé deux fois la route du Bayer Le­ver­ku­sen cette sai­son. Pla­cée dans le même groupe que les Al­le­mands au pre­mier tour de la Ligue des cham­pions, la Real So­cie­dad s’était in­cli­née à l’al­ler comme au re­tour ( 1- 2, 0- 1). A chaque fois ti­tu­laire, le gau­cher fran­çais de 22 ans, au­teur de 14 buts en Li­ga, porte un re­gard lu­cide sur le fu­tur ad­ver­saire du PSG. Comment dé­fi­ni­riez- vous le pro­fil du Bayer Le­ver­ku­sen ? AN­TOINE GRIEZ­MANN. Der­rière, les Al­le­mands sont très phy­siques. Après, of­fen­si­ve­ment, ils ont deux bons joueurs sur les ailes. Son et Syd­ney Sam se pro­jettent très ra­pi­de­ment vers l’avant. C’est cos­taud comme équipe. Et quels sont ses points faibles ? Sur les coups de pied arrêtés, ils ont une ma­nière étrange de dé­fendre. Ils sont très re­grou­pés dans leur sur­face. Le PSG peut leur faire très mal sur ces phases sta­tiques. Le Bayer est so­lide dé­fen­si­ve­ment, mais si Pa­ris ac­com­plit deux bons matchs, il pas­se­ra sans pro­blème. Avez- vous été par­ti­cu­liè­re­ment im­pres­sion­né par un joueur du Bayer ? Im­pres­sion­né, non, je ne peux dire ça. Les deux joueurs de cou­loir sont, je le ré­pète, in­té­res­sants. Mais je n’ar­ri­ve­rais pas à trou­ver un élé­ment sor­tant réel­le­ment du lot. A vous en­tendre le PSG part donc clai­re­ment fa­vo­ri de cette double confron­ta­tion… Oui, je le pense sin­cè­re­ment. Pa­ris est vrai­ment très fort et, nor­ma­le­ment, il de­vrait fran­chir ce cap sans ren­con­trer de gros sou­cis. La for­ma­tion de Laurent Blanc pos­sède les joueurs pour pra­ti­quer un beau football, comme elle l’a mon­tré de­puis le dé­but de son par­cours en Ligue des cham­pions. C’est une très grande équipe. Pa­ris peut- il être sur­pris par l’am­biance de la BayArena ? Il s’agit d’une bonne am­biance de Ligue des cham­pions. Il y a une belle fer­veur avec un gros kop qui donne de la voix. Les mé­dias es­pa­gnols vous en­voient ré­gu­liè­re­ment à Pa­ris la sai­son pro­chaine. Ce pro­jet pour­rait vous in­té­res­ser ? ( Rire) Je ne sais pas. Comme je l’ai dé­jà dit, je vais dé­jà fi­nir cette sai­son ici, à San Se­bas­tian. Après, Pa­ris, c’est fran­che­ment im­pres­sion­nant.

Toutes nos vi­déos

( Team­shoot.)

Le Fran­çais An­toine Griez­mann.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.