Nan­ter­re­dé­chan­te­chezMi­ckey

Lea­dersCup( fi­nale)/ LeMans- JSFNan­terre64- 59

Le Parisien (Paris) - - Sports - JU­LIEN LE­SAGE

Un par un, Pas­cal Don­na­dieu tape dans les mains de ses joueurs et leur glisse un mot de ré­con­fort. Pen­dant ce temps, DaS­haun Wood, le vi­re­vol­tant me­neur du Mans, trans­forme son lan­cer franc. Il reste une poi­gnée de se­condes à jouer mais le sort est je­té. En man­quant son tir à 3 points quelques ins­tants au­pa­ra­vant, Ser­gii Gla­dyr a, bien mal­gré lui, mis un terme à l’in­sou­te­nable sus­pense. Après s’être suc­ces­si­ve­ment offert les scalps de Di­jon et du Pa­ris- Le­val­lois, Nan­terre est tom­bé ( 64- 59), hier, au terme d’un ter­rible bras de fer, de­vant Le Mans, en fi­nale de la Lea­ders Cup. Une com­pé­ti­tion or­ga­ni­sée à Dis­ney­land Pa­ris qui ac­cueille les huit meilleures équipes de la phase al­ler de Pro A. Et, hier, le meill e u r , c ’ é t a i t Le Mans.

C’est la troi­sième f i nale que Nan­terre, cham­pion de France en titre, voit lui échap­per en un an ( la Coupe de France en mai et le match des cham­pions en sep­tembre de­vant le PL). Alors évi­dem­ment, la dé­cep­tion est im­mense. Les joueurs ne peuvent la dis­si­mu­ler. « On com­mence à être le Pou­li­dor des fi­nales » , pré­fère sou­rire Pas­cal Don­na­dieu.

Alors que le pro­to­cole les oblige à res­ter sur le ter­rain pour as­sis­ter au sacre de leurs ad­ver­saires, plu­sieurs Nan­ter­riens filent au ves­tiaire. Cer­tains re­gards sont rou­gis par l’amer­tume. As­sis de­vant le pan­neau lu­mi­neux au bord du ter­rain, Jo­han Pas­save- Duc­teil est comme un boxeur KO. Quelques ins­tants plus tard, le pi­vot nan­ter­rien ira cher­cher le ré­con­fort dans le sou­rire de sa femme et sa fille. « C’est frus­trant, c’est la 2e fois cette sai­son qu’on voit une autre équipe sou­le­ver le tro­phée, souffle- t- il. On a fait un beau par­cours mais une fi­nale n’est belle que si tu la gagnes. » Le for­mat de la com­pé­ti­tion et l’accumulation des matchs de- puis le dé­but de la sai­son ( 38) ont sans doute pe­sé dans les jambes et les têtes.

« C’est dif­fi­cile de par­ler de sa­tis­fac­tion après une dé­faite en fi­nale, mais on a pris beau­coup de plai­sir du­rant ces trois jours, po­si­tive Pas­cal Don­na­dieu. Les joueurs ont fait hon­neur au club. Je ne pen­sais pas qu’on au­rait été ca­pables de jouer avec une telle in­ten­si­té pen­dant trois jours. Ce n’est pas comme en fi­nale de la Coupe de France où on était pas­sés au tra­vers. Cette fois, on ne l’a pas man­quée. » « On en sort gran­dis, as­sure même Mam Jaiteh. On a mon­tré qu’on avait du coeur et de l’or­gueil. On va s’en ser­vir. Nos pen­sées sont dé­jà tour­nées vers le pro­chain match. » Avec la ré­cep­tion des Turcs d’Iz­mir lors de la der­nière jour­née de poule du Top 16 de l’Eu­ro­coupe. Un duel cru­cial pour la qua­li­fi­ca­tion. Une autre fi­nale…

Une fi­nale n’est belle que si tu la gagnes”

Jo­han Pas­save- Duc­teil,

pi­vot de Nan­terre

( 16- 12, 16- 15 ; 14- 19, 18- 13). Spec­ta­teurs : 4 500. Ar­bitres : MM. Maestre, Cham­bon et Di­fal­lah.

Ka­hu­di ( 8), Ter­ry ( 7), Sy ( 3), Ba­tis­ta ( 19), Wood ( 14), puis Kof­fi, Eï­to ( 6), Men­dy, Is­sa ( 5), Duggins ( 2). Jack­son.

Lisch ( 12), Gla­dyr ( 8), Ligh­ty ( 7), Da­niels ( 17), Pas­save- Duc­teil ( 4), puis Nzeu­lie, Ju­dith, Jaiteh ( 2), Co­ro­sine ( 3), Tho­mas ( 6). Don­na­dieu.

( LP/ Cédric Le­cocq.)

LE MANS - JSF NAN­TERRE : 64- 59

Le Mans

:

Nan­terre :

En­tr. :

En­tr. : Dis­ney­land Pa­ris ( Marne- la- Val­lée), hier. Ke­vin Lisch tente de re­le­ver son

co­équi­pier Ser­gii Gla­dyr, à terre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.